Publicité

15 mars 2021 - 15:00 | Mis à jour : 17 mars 2021 - 08:32

Pour soutenir d'autres hommes

Le Centre de prévention du suicide de Lanaudière cherche des hommes prêts à témoigner

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 1

La recherche tend à démontrer que l’entraide et le soutien des autres comptent parmi les moyens les plus efficaces pour prévenir le suicide au masculin. Organisme voué à la prévention du suicide dans sa région depuis maintenant 20 ans, le Centre de prévention du suicide de Lanaudière (CPSL) est à la recherche d’hommes ayant survécu à un épisode suicidaire et désirant témoigner de leur expérience pour en aider d’autres à rester en vie.

En novembre 2020, l’organisme a lancé Une chaîne de gars. Développée de concert avec sept hommes ayant déjà surmonté une crise suicidaire, la chaîne YouTube propose les témoignages touchants de Bernard, de François et de Roger, de même que des discussions, entre gars, animées par l’humoriste Ghyslain Dufresne, porte-parole du CPSL.

Personne n’étant à l’abri de la détresse, l’organisme souhaite bonifier la chaîne en y ajoutant des témoignages diversifiés.

« On a le souci de présenter aux hommes des histoires de vie dans lesquelles ils se reconnaîtront, pour leur montrer que peu importe les difficultés qu’ils rencontrent, c’est possible de s’en sortir et de reprendre goût à la vie. On veut entendre des hommes qui ont remonté la pente avec l’aide de leurs proches, de professionnels de la santé, d’organismes communautaires ou encore par eux-mêmes. Des hommes qui, pour toutes sortes de raisons, ont touché le fond du baril et qui sont prêts à en parler pour nous aider à vaincre les tabous entourant le suicide », a affirmé Joyce Lawless, directrice du CPSL.

Comment participer?
Les hommes lanaudois qui ont envie de prendre part aux capsules sont priés de communiquer avec Anne-Marie, intervenante au CPSL, en composant le 450 759-6116.

Les hommes retenus devront participer à 3 ou 4 rencontres préparatoires, tenues en mai et juin 2021. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Notre fils, jeune ingénieur renversé par une voiture alors qu'il circulait en vélo à Montréal a eu recours a un service similaire ( 3 mois de coma, pronostiqué paralysé a vie côté droit et ne parlerait plus jamais) il donne des conférences dans les universités pour les futurs thérapeutes sur facebook,..... nouvelles d'Alexandre

    Alexandre DUGUAY - 2021-03-16 21:58