Publicité

23 septembre 2020 - 09:00

COVID-19

Contagion communautaire : Saint-Charles-Borromée demande la collaboration des citoyens

Par Salle des nouvelles

La Ville de Saint-Charles-Borromée a rappelé à ses citoyens que tous ont un rôle à jouer pour réduire le risque de propagation de la COVID-19 et tout le monde doit « obligatoirement se ressaisir et participer ».

La municipalité a rappelé l’importance de prendre rendez-vous avant de se présenter à l’hôtel de ville... même s’il est réouvert depuis le 8 septembre dernier.

Les citoyens peuvent communiquer avec le service concerné au 450 759-4415 afin d’obtenir un accompagnement téléphonique personnalisé. Au besoin, un rendez-vous en personne sera offert par la suite. D’ailleurs, la majorité des visites dénombrées depuis la réouverture jusqu’à maintenant aurait pu être réglée par un simple coup de fil. La prise de rendez-vous avant de se déplacer permet un certain contrôle des allées et venues et assure une meilleure sécurité à chacun.

« La vie des résidents (...) est entre les mains de chacun »

« La vie des résidents de SCB, tout particulièrement celle des personnes les plus vulnérables de notre collectivité, est entre les mains de chacun, et dépend des gestes qu’on posera. Nous voulons continuer à favoriser et maintenir l’intégrité de la santé des Charlois. Les chiffres le démontrent, nous sommes toujours en crise sanitaire! », a tenu à rappeler le maire, Robert Bibeau. La protection de soi, des autres et de l’économie sont en jeu. Les consignes sanitaires de base doivent impérativement être respectées en toutes circonstances.

La Ville a rappelé qu'elle offrait différentes alternatives pour maintenir le contact avec ses citoyens: en personne sur prise de rendez-vous, par le biais de nos nombreux services en ligne ou encore par téléphone.

Enfin, les instances municipales demeurent à l’affût de l’évolution de la situation qui tend à changer rapidement et invitent les citoyens à consulter la page Facebook et le site internet au besoin.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.