Publicité

15 septembre 2020 - 09:00

Dans le cadre de la 24e édition

Biscuit Sourire Tim Hortons: 16 restaurants de Laurentides-Lanaudière soutiennent Leucan

Par Salle des nouvelles

La campagne du Biscuit Sourire de Tim Hortons ® est de retour. Elle appuiera Leucan Laurentides-Lanaudière à Saint-Jérôme, Mirabel, Sainte-Sophie, Sainte-Adèle et Saint-Donat.

Du 14 au 20 septembre, la totalité du dollar provenant de la vente de chaque Biscuit Sourire dans 16 succursales de la région sera remise à Leucan Laurentides-Lanaudière.

De retour pour une 24e  année, la campagne appuiera des organismes caritatifs dans les communautés de partout au pays, notamment Leucan Laurentides-Lanaudière – un des 550 organismes caritatifs, hôpitaux et programmes communautaires qui recevront le soutien de la campagne annuelle.

Cette semaine, jusqu'au 20 septembre, les propriétaires de restaurant verseront en don la totalité du dollar provenant de la vente de chaque Biscuit Sourire aux brisures de chocolat fraîchement cuit afin d’appuyer des organismes caritatifs dans leur communauté.

Cette année, les restaurants Tim Hortons de Mirabel (rue Saint-Simon du Chicot Nord, chemin Wilfrid-Laurier à Saint-Canut), Piedmont, Prévost, Sainte Adèle, Sainte-Sophie, Saint-Donat de Montcalm, Saint-Jérôme (Curé-Labelle, Martigny Ouest, Montigny, John F. Kennedy, Roland-Godard, halte de la Porte-du-Nord et St-Antoine) et Val-David, appuient Leucan qui vient en aide aux familles dont l’enfant est atteint de cancer.

Dans le cadre de la campagne annuelle du Biscuit Sourire l’an dernier, les propriétaires et les invités des restaurants Tim Hortons® de partout au pays ont amassé une  somme record de 9,8 M$ pour soutenir des organismes caritatifs locaux.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.