Publicité

21 avril 2020 - 17:42 | Mis à jour : 17:44

Répartition des cas par milieux touchées par des éclosions

COVID-19: Lanaudière atteint les 1 462 cas

Par Salle des nouvelles

La Direction du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière a fait le point sur la situation de la COVID-19 dans la région: ce mardi 21 avril, le nombre de cas confirmés s’élève à 1 462.

De ce nombre, 46 décès ont été recensés. Parmi les cas confirmés, 40 sont hospitalisés dans l’un ou l’autre de nos centres hospitaliers et 10 sont aux soins intensifs. En date d’aujourd’hui, le CISSS compte 588 personnes rétablies.

En ce qui concerne les milieux touchés par des éclosions, voici l’état de situation, en date du 20 avril :

Secteur public :

• Centre d’hébergement de L’Assomption, avec 6 cas;
• Centre d’hébergement de Repentigny, avec 5 cas;
• Centre d’hébergement de Saint-Jacques, avec 5 cas, dont 2 décès;
• Unité d’hébergement en santé mentale du Centre hospitalier de Lanaudière, avec 22 cas, dont trois décès;

Secteur privé (ressources intermédiaires, résidences privées ou institutions) :

• Centre d’hébergement Émile McDuff, avec 29 cas, dont 13 décès;
• Centre d’hébergement des Moulins, avec 28 cas, dont 7 décès;
• Centre d’hébergement Heather, avec 3 cas;
• Résidence Le Faubourg, avec 6 cas, dont 2 décès;
• Résidence Eva, avec 46 cas, dont 6 décès;
• Résidence Marie-Clothilde, avec 28 cas, dont 1 décès;
• Habitations Bordeleau (phase V), avec 4 cas;
• REPAIR-Champêtre, avec 24 cas, dont 4 décès;
• Centre correctionnel de Joliette : 51 cas.

 

Levée de l'isolement à la Résidence Eva si aucun autre cas jusqu'au 30 avril

La Direction du CISSS suit la situation de près et collabore avec l’ensemble des milieux. Du personnel du CISSS est également ajouté à leurs équipes actuellement et nous assurons également le suivi sur les mesures qui doivent être appliquées dans le but de limiter la propagation du virus.

En ce qui concerne, la Résidence Eva, de Lavaltrie, il faut noter qu’aucun nouveau cas n’a été déclaré depuis le 6 avril dernier. Hier, les résidents ont reçu une lettre du Directeur de santé publique qui leur mentionne que la levée d’isolement sera le 30 avril prochain, si aucun nouveau cas n’est déclaré d’ici cette date.

 

Accueil des proches aidants

Depuis ce lundi 20 avril, les proches aidants identifiés sur la base des critères du MSSS sont joints par téléphone afin de leur transmettre la marche à suivre pour intégrer le milieu de leur proche. Les personnes qui seront jointes recevront les informations relatives à leur intégration dans le milieu où leur proche est hébergé. Ces personnes devront passer un test de dépistage à la COVID-19, porter l’équipement de protection individuelle et recevoir une brève formation sur les consignes à respecter.

Il est important de rappeler que seuls les milieux qui ne sont pas en éclosion peuvent accueillir des proches aidants.

Près de 700 personnes ont intégré les équipes à ce jour et les embauches se poursuivent. Les personnes intéressées peuvent encore soumettre leur candidature à l'adresse : https://jecontribuecovid19.gouv.qc.ca/Inscription.aspx

 

Entre 250 et 350 tests effectués par jour

Le Dr Richard Lessard, directeur de santé publique a rappelé que, Lanaudière étant certes la troisième région la plus touchée de la province, la crise se déroule principalement dans les résidences pour personnes âgées. 

« Nous effectuons entre 250 et 350 tests par jour. Sur ces tests, 15% se révèlent positifs, ce qui équivaut à 75 à 100 nouveaux cas. Pour l'instant, ce n'est pas inquiétant au-delà de ce qui existe actuellement. On est de plus en plus préparé, on voit venir les choses.»

 

À lire également 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.