Publicité
20 février 2020 - 06:00

Près de 60 000 visiteurs ont profité des installations, le même nombre que l'an dernier

Le Festi-Glace de la MRC de Joliette toujours aussi populaire

Par Salle des nouvelles

C'est sur une belle note que s'est terminée la 38e édition du Festi-Glace de la MRC de Joliette, le 16 février dernier. L’organisation évalue à 60 000 personnes, soit approximativement le même nombre que l’an dernier, les festivaliers qui se sont déplacés pour profiter gratuitement des installations, de l’animation et de la patinoire de la rivière L’Assomption.

Le temps doux et la présence du porte-parole Dominique Ducharme ont attiré les foules pour la dernière journée, le 17 février. La patinoire était à sa pleine capacité et les aires de jeux à la place centrale Tim Hortons et à la Zone Lou-Tec (Champs-Élysées) étaient très occupées. L’entraîneur adjoint des Canadiens de Montréal s’est prêté au jeu du lancer de la hache lors d’une compétition amicale, en plus de chausser ses patins pour accompagner les joueurs sur la patinoire aux Champs-Élysées.

« Cet événement est le fruit d’un beau travail d’équipe entre les 10 villes et municipalités de la MRC, les partenaires et le conseil d’administration du Festi-Glace. Nous sommes fiers de l’achalandage de cette année. Les gens d’ici étaient au rendez-vous, mais nous avons aussi vu plusieurs touristes et amateurs de plein air qui avaient fait le chemin de Montréal pour venir nous voir », a souligné Amélie Arbour, présidente du Festi-Glace de la MRC de Joliette.

Bien que le Festi-Glace soit terminé, la patinoire de la rivière L’Assomption reste ouverte jusqu’à ce que la météo ne coopère plus, ou au plus tard le 8 mars prochain. Les conditions de la glace sont mises à jour quotidiennement.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.