Publicité
19 février 2020 - 11:31

18e édition du Berce-O-Thon de Sainte-Béatrix

Santé: se bercer pour le mieux-être des enfants malades!

Par Salle des nouvelles

Se bercer pour la bonne cause ? C'est le but du Club Optimiste de Sainte-Béatrix, qui organise la 18e édition du Berce-O-Thon qui aura lieu le samedi 29 février et dimanche 1er mars prochain au Pavillon du village de Sainte-Béatrix situé au 821, avenue du Parc. L’activité débutera à 14 h le samedi.

Comme par les années passées, les fonds amassés seront remis à la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière, en particulier pour les soins liés aux enfants soignés au Centre hospitalier De Lanaudière (CHDL). Le Club Optimiste de Sainte-Béatrix a comme principal mandat l’aide à la jeunesse et se soucie du mieux-être des enfants malades.

Au cours des 17 dernières éditions, ce sont près de 157 000 $ qui ont été amassés pour la clientèle pédiatrique. Une implication de toute une communauté qui fait une différence dans la vie des familles d’ici.

Se bercer à tour de rôle

Le concept du Berce-O-Thon? Chaque participant ou chaque équipe réserve une chaise au tarif minimum de 50 $. S’il s’agit d’une chaise familiale, tous les membres se bercent à tour de rôle pendant les 24 heures de l’activité. Grâce au Camp Papillon, un souper-spaghetti sera offert le samedi de 17 h 30 à 20 h au coût de 10 $, alors qu’un brunch sera servi le dimanche de 8 h à 11 h au coût de 10 $. Les repas et collations seront fournis aux berceurs, de même que la diffusion de films et l’animation durant la nuit.

Pour plus d’information, communiquer avec Diane Michaud du Club Optimiste de Sainte-Béatrix au 450 883-5940.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.