Publicité
24 septembre 2019 - 12:00

Ce jeudi à l'Hôtel Château Joliette

Conférence gratuite sur l’aide médicale à mourir et les soins de fin de vie

Par Salle des nouvelles

Les soins de fin de vie et l’accès à l’aide médicale à mourir préoccupent grandement la population et occupent beaucoup de place dans les médias ces jours-ci.  C’est pourquoi le Comité des usagers du Nord de Lanaudière accueillera le Dr Georges L’Espérance, président de l’Association québécoise pour le droit de mourir dans la dignité, pour une conférence, le 26 septembre prochain.

C’est dans le cadre de son assemblée générale annuelle que le comité responsable de défendre les droits des usagers du CISSS de Lanaudière, pour les quatre MRC du Nord, permettra aux lanaudois d’entendre un état des lieux.

L’événement, qui sera une belle opportunité pour démystifier les modalités d’accès et pour mieux saisir les défis et l’évolution de la situation au fil du temps, aura lieu le jeudi, 26 septembre 2019, à 13 h, à l’Hôtel Château Joliette. La présentation sera suivie d’une période de questions.

Réservations requises

Après la conférence du Dr L’Espérance, les participants auront l’opportunité d’en apprendre davantage sur le comité des usagers, sur son mandat et sur les actions déployées au cours de la dernière année afin de défendre les droits des usagers et de contribuer à l’amélioration des soins et des services.

Le nombre de places étant limité, il est nécessaire de réserver par téléphone au
450 759-8222, # 2557 ou par courriel via [email protected].

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.