Publicité
29 janvier 2019 - 10:16 | Mis à jour : 13:04

M. Gilles Dubé propose sa candidature.

Élections à la préfecture MRC Montcalm

Par Salle des nouvelles

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

C’est via sa page Facebook que le copropriétaire du journal Web Plume Libre, M. Gilles Dubé, a fait l’annonce de sa candidature au poste de préfet de la MRC de Montcalm.  En raison de la démission du préfet Louis-Charles Thouin, élu député pour la CAQ aux dernières élections provinciales, il y aura une nouvelle élection.

En résumé, deux raisons majeures ont poussé M. Dubé à plonger en politique, faire parler la démocratie par un vote au suffrage universel et divulguer aux citoyens comment le budget annuel de huit millions de dollars est dépensé en leur nom.  

Intégrité, transparence et communication

M. Dubé considère nécessaire qu’à chaque séance régulière un communiqué soit publié afin d’informer les payeurs de taxes des décisions prises en leur nom.  De plus, M. Dubé souhaite instaurer la diffusion d’un rapport annuel des activités de la MRC de Montcalm.

Le candidat a souligné que présentement les citoyens ne se présentent pas aux assemblées ordinaires.  Il propose d’amener les assemblés publics vers la population en se déplaçant dans la MRC.

Un deuxième candidat à la préfecture sera annoncé jeudi soir prochain, à Saint-Jacques de Montcalm, à l’école Saint-Louis de France, situé au 4 rue du Collège.  

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.