Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 juillet 2018 - 09:05 | Mis à jour : 09:21

Une bonne nouvelle pour la communauté sourde de Lanaudière

Par Salle des nouvelles

Les efforts de l’équipe de l’Association des Sourds de Lanaudière (ASL) ont porté fruit : une subvention récurrente de 4820$ lui sera accordée par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière (CISSSL), afin de couvrir les frais d’interprétariat en langue des signes québécoise (LSQ) dans le secteur communautaire.

En avril dernier, Michel Desjardins, président de l’ASL, était présent à la séance publique du conseil d’administration du CISSSL afin d’exposer une problématique vécue par les Sourds de Lanaudière : le manque de financement pour couvrir les frais d’interprètes pour les services relevant des secteurs du communautaire et de la vie associative. Monsieur Desjardins, personne sourde s’exprimant uniquement en LSQ, a rappelé que la quasi-totalité des subventions versées au Service régional d’interprétariat de Lanaudière (SRIL) sont dédiées aux services de santé, ne couvrant donc pas le secteur communautaire. Il a aussi dépeint l’inégalité qui perdure entre la région de Lanaudière et les autres régions du Québec, où les organismes de services d’interprétariat reçoivent des subventions récurrentes pour couvrir les frais d’interprètes dans le volet communautaire.

« Ce n’est pas juste que les autres régions du Québec reçoivent des subventions pour le secteur communautaire, alors que dans Lanaudière, on paie toujours de nos poches. Il faut que tous les Sourds du Québec aient un accès égal aux services », soulève Michel Desjardins.

Questionnés sur les raisons pour lesquelles les Sourds de Lanaudière devraient subir cette inégalité et défrayer les coûts d’interprétariat eux-mêmes, le conseil d’administration du CISSSL a décidé de remédier à la situation. L’ASL recevra dorénavant une subvention récurrente de 4820$ pour couvrir les frais d’interprètes dans les secteurs du communautaire et de la vie associative. Une véritable victoire pour la communauté sourde de Lanaudière!

« Ça fait des années qu’on se bat pour que les services d’interprétariat dans le secteur communautaire soient aussi subventionnés par le CISSSL, de façon récurrente. Les subventions versées sont presque toutes dépensées dans le secteur de la santé. Le communautaire est toujours oublié », ajoute Diane Miron, membre du conseil d’administration de l’ASL.

« Le secteur communautaire offre des services indispensables à la population, et c’est vraiment déplorable que les Sourds ne puissent en bénéficier aussi pleinement que les entendants. Cette subvention-là, c’est un bon pas vers l’égalité sociale », remarque Sarah Lafrenière, coordonnatrice par intérim de l’ASL.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.