Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Judiciaire

Le projet de loi 26 compromet l'indépendance de la magistrature, selon Lucie Rondeau

durée 16h10
10 mai 2023
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Le projet de loi 26 compromet l'indépendance de la magistrature, dénonce la présidente du Conseil de la magistrature et juge en chef de la Cour du Québec, Lucie Rondeau. 

Mardi, le ministre de la Justice, Simon Jolin-Barrette, a déposé le projet de loi 26 concrétisant l'entente survenue le 21 avril dernier entre son gouvernement et Me Rondeau. 

Cette entente prévoit notamment l'ajout de 14 postes de juge à la Cour du Québec cette année, tandis que les magistrats siégeront quelques jours de plus par année.

Dans un communiqué publié mercredi, Me Rondeau déplore que le projet de loi 26 contienne des dispositions qui n'ont jamais fait l'objet de discussions lors du processus de facilitation, selon elle. 

Elle demande au ministre de la Justice de maintenir la «mécanique budgétaire actuelle», afin de permettre au Conseil de la magistrature d'assumer pleinement sa mission.

Me Rondeau s'oppose donc à ce que le budget nécessaire au fonctionnement du Conseil soit voté chaque année par l'Assemblée nationale.

La juge en chef croit plutôt que ce budget doit être accordé de façon pérenne, pour permettre au Conseil de la magistrature d'assumer sa mission «en toute indépendance du pouvoir exécutif et législatif». 

«Sur le plan de l'indépendance judiciaire, de l'efficacité des tribunaux et de l'accès à la justice, le Conseil estime nécessaire et fondamental de maintenir la mécanique budgétaire actuelle», a-t-elle déclaré.

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Québec annonce des mesures qui visent à alléger la tâche des médecins

Le gouvernement du Québec annonce mardi des mesures qui, assure-t-il, permettront d’accroître le temps que les médecins québécois dédient à leurs patients et de réduire leur charge administrative.  Dorénavant, le gouvernement permettra aux médecins de déterminer eux-mêmes à quel moment leurs patients indemnisés par la Commission des normes, de ...

16 février 2024

La FMOQ envoie une mise en demeure au ministre Christian Dubé

La Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ) a envoyé mercredi une mise en demeure au ministre de la Santé, Christian Dubé, car elle juge qu'elle devrait être davantage consultée avant l'application du projet de règlement qui permettra entre autres au ministère de la Santé d'avoir accès aux disponibilités des médecins.  Le cabinet ...

16 février 2024

La CAQ pas prête à affronter le vieillissement de la population, accuse l'opposition

Le gouvernement caquiste est mal préparé pour faire face au vieillissement de la population, accuse l'opposition. Les défis seront «insurmontables» si l'on continue d'investir massivement dans le «béton» plutôt que dans les soins à domicile, a souligné le porte-parole péquiste en santé, Joël Arseneau. Il participera vendredi à une ...