Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

« C'est une question de dignité » - Manon Massé

Québec solidaire veut que les moyens de contraception soient offerts gratuitement

durée 09h00
6 mars 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Québec solidaire (QS) réitère dimanche sa proposition électorale de rendre gratuits les produits de contraception sous ordonnance.

Le parti s'inspire de la Colombie-Britannique, qui a récemment annoncé que la contraception sera gratuite pour tous dès le 1er avril prochain. La province de l'Ouest a prévu un financement de 119 000 $ sur trois ans, soit un peu moins de 40 000 $ par année.

QS, de son côté, estime que cela coûterait 48 000 $ par an au Québec, mais que les économies réalisées avec la diminution des frais liés aux grossesses non désirées compenseraient amplement cet investissement.

«C'est une question de dignité», insiste la porte-parole solidaire Manon Massé en entrevue téléphonique, faisant valoir que cela permettrait aux femmes de choisir librement le moyen de contraception qui leur va le mieux. «Ce n'est pas tous les moyens contraceptifs qui sont couverts en tout ou en partie par la Régie de l'Assurance maladie du Québec», rappelle-t-elle.

En ce moment, «c'est comme si la contraception, c’était un bien de consommation comme le reste», déplore-t-elle, alors que le Québec «est assez riche et féministe» pour ôter ce poids des épaules des femmes.

Le parti souhaite aussi distribuer gratuitement des produits menstruels dans des lieux publics comme les écoles et les arénas, comme le fait l'Écosse depuis 2020.

«Économiquement, c'est une charge sur le portefeuille des femmes», selon Mme Massé, qui rappelle que certaines doivent faire le choix d'utiliser du papier de toilette ou même de manquer leurs cours faute de fonds nécessaires pour se procurer des produits hygiéniques.

Le cabinet du ministre de la Santé, Christian Dubé, n'a pas immédiatement répondu aux demandes de La Presse Canadienne.

Clara Descurninges, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Des juristes mettent en garde contre le durcissement des peines pour crime haineux

Le gouvernement libéral propose des «sanctions draconiennes» dans le Code criminel dans le cadre de son vaste plan visant à cibler la haine en ligne, prévient l'Association canadienne des libertés civiles. Le ministre de la Justice, Arif Virani, a déposé cette semaine un projet de loi très attendu, présenté comme un moyen de faire face aux ...

27 février 2024

Immigration: Miller n'a «jamais eu l'impression» que le Québec voulait discuter

Le gouvernement du Québec ne souhaite pas réellement avoir une discussion posée avec Ottawa sur les coûts et les conséquences sociales engendrés par l'afflux de demandeurs d'asile, croit le ministre fédéral de l'Immigration, Marc Miller. «La réalité, c'est que je n'ai jamais eu l'impression du gouvernement du Québec qu’ils voulaient vraiment ...

26 février 2024

L'ombudsman de la Défense demande aux députés de rendre son bureau indépendant

L'ombudsman de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes demande aux députés de régler un conflit d'intérêts évident et de rendre son bureau indépendant. Gregory Lick a soulevé lundi au comité de la défense de la Chambre des communes que son bureau relève du ministre de la Défense, même s'il est censé superviser ce ministère. M. ...