Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue avec la députée de Joliette

Véronique Hivon: une histoire d'amour avec Joliette

durée 18h00
27 avril 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

La députée de Joliette Véronique Hivon a annoncé le 21 avril dernier qu'elle ne sollicitera pas de nouveau mandat lors des élections provinciales au Québec en octobre prochain. 

Une décision qui n'a pas été facile pour la politicienne qui entretenait une relation étroite avec les citoyens de sa circonscription. 

« Mon rêve n'a jamais été d'être chef du Parti Québécois. Mon plus rêve c'était de devenir députée de Joliette et je l'ai fait pendant presque 14 ans », dit-elle avec joie.

Joliette: un choix évident

Native de Joliette, Véronique Hivon a vécu pendant quelques années à Québec pour poursuivre ses études. Lorsqu'elle a décidé de se lancer en politique, son choix de circonscription était clair.  

« Cette Ville était un choix très significatif pour moi, car c'est là que se trouve l'histoire de ma famille et de mon enfance. Je savais aussi que ça allait être exigent de se présenter dans cette circonscription, car les gens sont très proches de leur député », explique-t-elle. 

Selon l'avocate de formation, les citoyens de Joliette sont des personnes qui pensent avec leur coeur. Elle ajoute également qu'ils aiment donner leur confiance envers une seule personne et moins pour un parti politique.

« Il y a un sentiment fort de fidélité entre le peuple et ses députés dans cette Ville. Quand les gens aiment quelqu'un, ils l'adoptent et l'accueillent à bras ouvert. Un peu comme dans une famille », décrit Véronique Hivon. 

14 ans de politique

Depuis 2008, Véronique Hivon remporte avec facilité les élections générales québécoises dans Joliette. Ce qui a marqué la politicienne ce sont les dernières élections en 2018, alors qu'il y avait une vague caquiste au Québec. 

« J’ai eu 46% des votes pendant la vague caquiste qui était assez présente dans notre région. Quand j'ai été élue, j'étais fière, puisque je me rendais compte que les gens ne votaient pas que pour mon parti, mais pour qui je suis également. Les citoyens me connaissent avec mes forces et mes faiblesses et ils renouvèlent leur confiance », ajoute-t-elle avec émotion. 

Les priorités de la politicienne ont toujours été la culture, l'éducation et les nouveaux arrivants, dans la circonscription de Joliette. C'est grâce à de nombreux projets que la députée croit fermement que ses objectifs ont été atteints. 

Les fiertés de Véronique Hivon

Côté culturel, plusieurs projets ont vu le jour à Joliette. Par exemple le nouveau Musée d'art de Joliette, le nouveau Centre culturel Desjardins, le Carrefour culturel à Notre-Dame-des-Prairies et la Maison de la musique René-Charrette, situé au centre-ville.

Pour le monde de l'éducation, l'importance était de garder les élèves le plus longtemps sur les bancs d'école. Permettre d'étudier à l'Université en région était par exemple une priorité pour la députée. 

L'accueil des nouveaux arrivants était aussi prioritaire pour la politicienne. « Je suis très heureuse des relations que j'ai pu bâtir avec les nouveaux arrivants. À chaque année, j'organise une cérémonie d'accueil pour leur permettre rapidement de se sentir chez soi », mentionne-t-elle. 

Mais ce dont Véronique Hivon est le plus fière est l'aide qu'elle a apportée aux citoyens. « J'aime cet aspect du travail de députée, car tu vois vraiment que ça fait une différence concrète dans la vie d'une personne lorsque tu réussis à dénouer son problème », termine-t-elle. 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Vapotage chez les jeunes: Dubé prêt à sévir pour limiter l'accès

Le gouvernement Legault songe à limiter davantage l'accès aux produits de vapotage. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre jeudi qu'il était inadmissible qu'autant de jeunes vapotent actuellement. Il réagissait à un reportage du quotidien Le Devoir indiquant qu'il est facile même pour les mineurs de se procurer des ...

2 février 2023

Commissaire à la langue française: QS fait volte-face, approuve le candidat de la CAQ

Québec solidaire (QS) effectue un changement de cap et consent désormais à ce que le philosophe Benoît Dubreuil devienne le tout premier commissaire à la langue française. Le parti de Gabriel Nadeau-Dubois s'était opposé l'année dernière à la nomination de M. Dubreuil, se disant en désaccord avec ses propos passés sur la langue et ...

2 février 2023

Bernard Drainville blâme les libéraux pour le manque d’enseignants dans les écoles

Questionné sur les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre dans les écoles, Bernard Drainville renvoie la balle aux libéraux tandis que l’ex-ministre des Finances, Carlos Leitao, admet des regrets sur les compressions en éducation.  M. Leitao a dit que, si c’était à refaire, il aurait été «plus modéré » dans le contrôle des dépenses ...