Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Plusieurs affiches ont été posées par des militants

Québec solidaire s'est mobilisé à Lavaltrie contre la crise du logement

durée 12h30
11 avril 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

Plus d’une centaine de militants de Québec solidaire se sont réunis hier, à Lavaltrie, dans le cadre d'une activité de mobilisation nationale sur la crise du logement. 

Les militants ont installé des affiches dans plus de 11 localités, dont Lavaltrie, pour démontrer que plusieurs solutions sont possibles selon eux, face à cette crise.

Ces affiches ont été posées sur des terrains vacants ou en réaffectation. Elles indiquaient que des logements sociaux peuvent ou auraient pu être construits à ces endroits au lieu des habituels condos de luxe qui perpétuent la frénésie immobilière actuelle, toujours selon les membres du parti.

« Le Québec au complet est en crise du logement, et on n’en sortira pas tant et aussi longtemps qu’on ne construira pas massivement des logements. La seule chose qui manque pour que ça arrive, c’est de la volonté politique. L’équipe capable de mettre fin à la crise du logement au
Québec, c’est l’équipe solidaire »
, a déclaré Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de Québec solidaire.

C’est dans l’espoir de voir cette vision émerger que des militants de Berthier se sont mobilisés hier, à Lavaltrie.

Des projections pour Québec solidaire

« Les augmentations de loyer indécentes, les rénovictions, l’accès à la propriété de plus en plus difficile pour les jeunes familles, ça n’a juste pas de bon sens. À Québec solidaire, nous voulons construire un Québec dans lequel le logement est un droit et non un privilège », mentionne Amélie
Drainville, porte-parole de Québec solidaire Berthier et aspirante candidate pour les élections.

Si les membres de Québec solidaire sont élus au pouvoir, ils projettent de construire 50 000 logements sociaux partout au Québec. L'équipe souhaite également s’attaquer à la crise du logement avec un contrôle obligatoire des loyers, un moratoire sur les rénovictions et sur une série de mesures pour calmer la frénésie immobilière.

Le tout en privilégiant le développement de nouveaux modèles de propriétés non marchandes comme les coopératives et les fiducies foncières.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

COVID-19: le gouvernement fédéral ne chantera vraisemblablement pas victoire

Contrairement au président américain Joe Biden qui a déclaré cette semaine que la pandémie de COVID-19 «était terminée», le gouvernement fédéral canadien ne compte pas chanter victoire trop rapidement. Au cours de son passage à New York, le premier ministre Justin Trudeau a rappelé lors d'une conférence de presse que les hôpitaux de l'ensemble du ...

22 septembre 2022

Trudeau et Poilievre s'affrontent dans de premiers échanges en Chambre

Le premier ministre Justin Trudeau et le nouveau chef de l'opposition officielle, Pierre Poilievre, ont opposé leurs visions sur les meilleures façons de lutter contre la hausse du coût de la vie, jeudi, au cours de premiers échanges en période des questions aux Communes. Le leader conservateur a réitéré ses demandes que les libéraux annulent ...

22 septembre 2022

Légalisation du cannabis au Canada: les conséquences de la loi scrutées à la loupe

On s’attend à ce que les ministres fédéraux lancent jeudi l'examen tant attendu de la législation du gouvernement sur le cannabis. En octobre 2018, les libéraux ont levé une interdiction d’un siècle sur la consommation et la vente de cannabis à des fins récréatives, en prévoyant qu’ils allaient réexaminer la loi trois ans après son entrée en ...