X
Rechercher
Publicité

Le député de Joliette, Gabriel Ste-Marie, est fier du travail réalisé par le Bloc Québécois

durée 09h00
4 mars 2022
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Le Bloc Québécois se réjouit de l’adoption en Chambre aujourd’hui de sa motion visant à préserver le poids politique du Québec et la représentativité de la nation québécoise à la Chambre des communes.

Que le Parlement reconnaisse la nécessité de rejeter la proposition de redécoupage d’Élections Canada qui prévoit la perte d’un siège pour le Québec aux Communes constitue une étape majeure.

Déposée hier dans le cadre de la « journée de l’opposition » du Bloc Québécois à la Chambre des communes, cette motion engage les élus à rejeter tout scénario de redécoupage de la carte électorale fédérale qui aurait pour effet de faire perdre une ou des circonscriptions électorales ou de diminuer le poids politique du Québec au sein de la fédération.

Celle-ci propose également la mise en place d’une nouvelle formule de répartition des sièges et demande au gouvernement d’agir en conséquence.

« L’appui à notre motion est un important premier pas. Ce qu’il faut maintenant, c’est établir un processus permanent de préservation de la nation québécoise et de son poids au sein de la fédération, de sorte que ses représentants élus puissent y faire valoir les positions et les intérêts propres au Québec, et ce, jusqu’à ce qu’éventuellement, la nation québécoise fasse le choix souverain d’un unique parlement », a souligné le chef Yves-François Blanchet.

Le travail du Bloc Québécois donne des résultats et cette motion en est la preuve. Sur 328 votes, 262 ont démontré son appui à celle-ci.

« Le retrait d’un siège au Québec était un geste historique et intolérable. La Chambre ayant reconnu que le Québec est une nation et de surcroît, une nation francophone, le Québec doit pouvoir être en mesure d’affirmer et protéger ses valeurs, et ça, ça passe par la préservation de son poids politique! Il s’agit d’une belle victoire pour notre parti, mais également pour le Québec. En équipe, on s’est tenu debout pour préserver les sièges du Québec. Affaiblir le poids politique du Québec, c’est non. Nous sommes une nation et on ne se laissera pas effacer. Il reste à voir si d’ici quelques semaines la Chambre soutiendra le projet de loi de mon collègue Martin Champoux qui vise à préserver le poids politique du Québec. Il faut agir dès maintenant afin que les élus puissent continuer à défendre les positions et les intérêts du Québec », a affirmé Gabriel Ste-Marie, député de la ville de Joliette.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Legault veut un «mandat fort» pour pouvoir rapatrier les pouvoirs en immigration

François Legault sollicitera un «mandat fort» lors de la prochaine campagne électorale afin de pouvoir négocier avec Ottawa le rapatriement des pouvoirs en immigration. Le premier ministre a mis de l’avant cette revendication mardi, lors d’un point de presse qu’il a tenu immédiatement après l’adoption du projet de loi 96 visant à protéger la ...

durée Hier 17h00

Le Canada arrive 28 e parmi 39 pays quant au bien-être environnemental des enfants

Le Canada se classe au 28e rang parmi 39 pays riches en ce qui a trait au bien−être environnemental des enfants et des jeunes, selon le dernier Bilan Innocenti publié lundi par le Centre de recherche Innocenti de l’UNICEF.  «Des pays tels que le Canada créent des conditions malsaines, dangereuses et néfastes pour les enfants du monde entier», ...

durée Hier 15h00

Ottawa donne le coup d'envoi à des consultations sur les langues officielles

Le gouvernement fédéral a lancé mardi les consultations publiques qui mèneront à l’élaboration du prochain plan d’action en matière de langues officielles devant s’échelonner de 2023 à 2028. La ministre de Langues officielles, Ginette Petitpas Taylor, a qualifié ce futur plan de «principal véhicule de mise en œuvre» du projet de loi C−13 de ...