X
Rechercher
Publicité

Pour les étudiants admissibles

L’appel de candidatures 2022 des Bourses de recherche UMQ est lancé

durée 14h00
9 février 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a lancé aujourd’hui l’appel de candidatures pour l’édition 2022 de la Bourse de recherche UMQ sur les municipalités québécoises. Elle invite du même coup les étudiantes et étudiants admissibles à soumettre leur dossier de candidature d’ici le vendredi 1er avril 2022 à 16 h.

D’une valeur de 10 000 $, la Bourse de recherche UMQ, créée en 2019 à l’occasion du centenaire de fondation de l’Union, vise à améliorer la connaissance sur les municipalités, en appuyant financièrement une étudiante ou un étudiant à la maîtrise dont le projet de recherche porte sur les municipalités québécoises et les questions liées à la gouvernance municipale, au territoire, aux infrastructures ou à la fiscalité.

Depuis sa fondation, la Bourse de recherche UMQ a été remportée par Me Valérie Kelly, étudiante à la maîtrise en droit à l’Université Laval (2019), madame Claudèle Richard, étudiante à la maîtrise en histoire à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) (2020), et madame Charlotte Lemieux, finissante au baccalauréat en génie civil à l’Université Laval (2021).

La Bourse de recherche UMQ est remise grâce au soutien financier d’Énergir. La personne lauréate recevra son prix dans le cadre des Assises 2022 de l’UMQ, qui se tiendront les 12 et 13 mai prochains au Centre des congrès de Québec. Les détails relatifs à l’appel de candidatures et aux critères de sélection sont disponibles sur le site Internet de l’UMQ.

« L’UMQ est fière, pour une quatrième année consécutive, de favoriser la recherche universitaire sur différents volets de l’action municipale. On le sait, que l’on parle d’habitation, d’aménagement du territoire, de changements climatiques, de pénurie de main-d’œuvre, de mobilité ou du développement de nos régions, c’est d’abord au municipal que l’on doit identifier des solutions pour relever ces défis. La Bourse de recherche UMQ permet ainsi de donner un coup de pouce à la relève pour mieux outiller nos communautés pour l’avenir. J’invite les étudiantes et étudiants admissibles à soumettre leur candidature en grand nombre dans le cadre de cette nouvelle édition du concours! », indique Jasmin Savard, directeur général de l’UMQ. 

« Consciente des responsabilités de plus en plus complexes qu’assument les gouvernements de proximité, Énergir est heureuse de soutenir la Bourse de recherche UMQ depuis ses débuts. Nous invitons tous les étudiants universitaires admissibles à poser leur candidature afin de contribuer au mieux-être de leur collectivité en approfondissant un enjeu qui touche le monde municipal et en y proposant un regard neuf et des propositions innovantes pour y faire face » conclut 
Frédéric Krikorian, vice-président, Développement durable, Affaires publiques et gouvernementales chez Énergir. 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 9h00

Legault veut un «mandat fort» pour pouvoir rapatrier les pouvoirs en immigration

François Legault sollicitera un «mandat fort» lors de la prochaine campagne électorale afin de pouvoir négocier avec Ottawa le rapatriement des pouvoirs en immigration. Le premier ministre a mis de l’avant cette revendication mardi, lors d’un point de presse qu’il a tenu immédiatement après l’adoption du projet de loi 96 visant à protéger la ...

24 mai 2022

Le Canada arrive 28 e parmi 39 pays quant au bien-être environnemental des enfants

Le Canada se classe au 28e rang parmi 39 pays riches en ce qui a trait au bien−être environnemental des enfants et des jeunes, selon le dernier Bilan Innocenti publié lundi par le Centre de recherche Innocenti de l’UNICEF.  «Des pays tels que le Canada créent des conditions malsaines, dangereuses et néfastes pour les enfants du monde entier», ...

24 mai 2022

Ottawa donne le coup d'envoi à des consultations sur les langues officielles

Le gouvernement fédéral a lancé mardi les consultations publiques qui mèneront à l’élaboration du prochain plan d’action en matière de langues officielles devant s’échelonner de 2023 à 2028. La ministre de Langues officielles, Ginette Petitpas Taylor, a qualifié ce futur plan de «principal véhicule de mise en œuvre» du projet de loi C−13 de ...