X
Rechercher
Publicité

Institut national de la recherche scientifique (INRS)

Les accidents routiers de ceux qui travaillent sur la route

durée 06h00
19 janvier 2022
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Ceux qui travaillent sur la route  constituent un sous-groupe vulnérable aux accidents routiers sur le lieu de travail.

Une étude menée par l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) permet de mieux comprendre les déterminants et les circonstances des accidents de la route au travail, notamment chez les membres du corps policier qui s'occupent de la circulation à pied ainsi que chez les signaleurs routiers. 

« L'idée était de mieux documenter, d'une part, ce qui est à l'origine des accidents de la route impliquant des personnes piétonnes au travail, et de l'autre, leur expérience sur le terrain. Les chiffres manquent, et ce, même si ce groupe est souvent victime de graves accidents », mentionne la professeure Cloutier, également directrice du Laboratoire piétons et espace urbain (LAPS) de l'INRS.

Des facteurs d'accident prédominants

Cette recherche a permis d'identifier plusieurs facteurs associés aux accidents routiers au travail.

« Nous avons constaté que la distraction des conductrices et conducteurs, la conduite imprudente et la vitesse excessive étaient presque toujours en cause dans un accident de la route impliquant une travailleuse ou un travailleur piéton. »

De plus, la chercheuse souligne que près de la moitié de ces accidents ont lieu sur des rues commerciales et, sans surprise, la région de Montréal est celle où on en recense le plus. « Par contre, les accidents les plus graves surviennent plutôt en dehors de la métropole, sur des routes où la limite de vitesse est plus élevée », ajoute la chercheuse spécialisée en sécurité routière.

Pour en arriver à ces conclusions, l'équipe a entrepris une vaste analyse de données existantes appariées de la SAAQ et de la CNESST, incluant près de 900 rapports d'accidents ayant eu lieu entre 2000 et 2016 et qui impliquaient au moins une travailleuse ou un travailleur piéton.

L'équipe de recherche espère que leurs travaux vont permettre aux employeurs d'utiliser ces données et ces pistes de solution à des fins de formation et de prévention pour les travailleurs piétons au Québec. 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


26 mai 2022

Projet de loi sur l'aide médicale à mourir: Dubé retire un article controversé

Le ministre de la Santé s’incline devant les critiques et accepte de retirer un article controversé de son projet de loi sur l’élargissement de l’aide médicale à mourir (AMM). Christian Dubé a annoncé jeudi en point de presse à l’Assemblée nationale qu’il renonçait à élargir l’AMM aux personnes souffrant d’un handicap neuromoteur grave, comme la ...

25 mai 2022

Legault veut un «mandat fort» pour pouvoir rapatrier les pouvoirs en immigration

François Legault sollicitera un «mandat fort» lors de la prochaine campagne électorale afin de pouvoir négocier avec Ottawa le rapatriement des pouvoirs en immigration. Le premier ministre a mis de l’avant cette revendication mardi, lors d’un point de presse qu’il a tenu immédiatement après l’adoption du projet de loi 96 visant à protéger la ...

24 mai 2022

Le Canada arrive 28 e parmi 39 pays quant au bien-être environnemental des enfants

Le Canada se classe au 28e rang parmi 39 pays riches en ce qui a trait au bien−être environnemental des enfants et des jeunes, selon le dernier Bilan Innocenti publié lundi par le Centre de recherche Innocenti de l’UNICEF.  «Des pays tels que le Canada créent des conditions malsaines, dangereuses et néfastes pour les enfants du monde entier», ...