Publicité

17 décembre 2021 - 12:00

Suivi du budget 2021

Hausse à 15 $ l'heure du salaire minimum fédéral à compter du 29 décembre

Par La Presse Canadienne

Le gouvernement du Canada annonce vendredi que le salaire minimum fédéral passera à 15 $ l’heure le 29 décembre prochain.  

Le ministre du Travail, Seamus O’Regan Jr., précise que ce changement touchera les travailleurs du secteur privé sous réglementation fédérale. Pour ceux qui travaillent dans des provinces ou territoires où le salaire minimum est plus élevé, c’est ce dernier qui s’appliquera.   

Le communiqué du ministre ajoute que les modifications apportées au Code canadien du travail visant à établir un nouveau salaire minimum fédéral garantissent également que celui−ci augmentera en fonction de l’inflation.

À partir de 2022, chaque année, le 1er avril, le salaire minimum fédéral sera ajusté en fonction de l’Indice des prix à la consommation (IPC) de l’année précédente publié par Statistique Canada.   

Le gouvernement du Canada estime que 26 000 employés du secteur privé sous réglementation fédérale gagnent moins de 15 $ l’heure et bénéficieront du nouveau taux. Ils travaillent en majorité en Ontario et au Québec.   

Selon les estimations, 59 % d’entre eux sont des hommes et 41 % des femmes.   

La plupart de ces employés travaillent dans le transport non routier, le transport routier, les télécommunications, la radiodiffusion, les services postaux et les services bancaires.   

Dans le budget de 2021, le gouvernement du Canada avait proposé d’établir à 15 $ l’heure le salaire minimum fédéral.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.