X
Rechercher
Publicité

Promesse du gouvernement fédéral

Seulement 8,5 millions des 2 milliards d'arbres promis ont été plantés

durée 12h00
15 décembre 2021
durée

Temps de lecture :

3 minutes

Par La Presse Canadienne

Le gouvernement fédéral a planté moins d’un demi pour cent des deux milliards d’arbres qu’il s’est engagé à planter dans tout le Canada d’ici 2030, a appris la Presse Canadienne.

Les chiffres obtenus grâce à une demande d’accès à l’information montrent que 8,5 millions d’arbres avaient été plantés à la mi−novembre, ce qui représente un peu plus de 0,4 pour cent de ce que les libéraux ont promis à plusieurs reprises.

Le premier ministre Justin Trudeau a fait cette promesse lors de la campagne électorale de 2019, et l’objectif a été répété lors du discours du Trône de 2020 du gouvernement.

Il affirme que les deux milliards d’arbres aideraient le Canada à atteindre ses objectifs en matière de lutte au changement climatique tout en créant environ 4 300 nouveaux emplois.

Malgré le démarrage lent des efforts de plantation d’arbres, le ministère des Ressources naturelles a déclaré que le programme ne prend pas de retard.

« Il y aura environ 30 millions d’arbres plantés d’ici la fin de cette année. La plantation d’arbres dans le cadre de ce programme continuera de s’intensifier », a déclaré Joanna Sivasankaran de Ressources naturelles Canada.

Des «partenaires» se sont engagés à faire pousser ces 30 millions d’arbres, selon le ministère, qui n’a pas encore reçu ou validé tous les chiffres.

Le député vert Mike Morrice a déclaré que l’information selon laquelle seulement 8,5 millions d’arbres avaient été plantés jusqu’à présent était «incroyablement décevante», mais «pas une surprise».

«Nous avons vu un modèle de ce gouvernement qui consiste à faire des promesses grandioses autour des élections, mais de ne pas donner suite, c’est l’exemple le plus récent», a déclaré le député Morrice. «Planter des arbres est l’une des formes les moins chères d’action climatique, tandis que la régénération des forêts peut également réduire l’érosion.»

Le gouvernement a déclaré qu’il prévoyait une grande campagne de plantation d’arbres d’ici la fin décembre, avec un appel à enregistrer de nouveaux partenaires pour planter 250 à 350 millions d’arbres supplémentaires par an.

Il a imputé la lenteur du démarrage à l’approvisionnement en plants, qui peuvent prendre deux ans à pousser.

Dans sa réponse à la demande d’accès à l’information, Ressources naturelles Canada a déclaré avoir reçu 120 manifestations d’intérêt d’organisations pour planter des arbres en février 2021 et « finaliser des accords pour soutenir la plantation de plus de 30 millions d’arbres à travers le pays, dans les  zones urbaines et rurales.»

Selon les données du gouvernement, 7,6 millions des 8,5 millions d’arbres plantés depuis que le premier ministre a fait sa promesse se trouvaient en Colombie−Britannique. En Ontario, 89 000 arbres supplémentaires ont été plantés, et 60 400 en Saskatchewan, 238 000 en Alberta, près de 350 000 au Québec et 235 000 au Nouveau−Brunswick.

Une grande variété d’arbres a été plantée, dont des millions de conifères, selon les données du gouvernement. En Colombie−Britannique, 2,8 millions d’épinettes et 3,9 millions de pins tordus ont pris racine. En Ontario, 18 500 chênes, dont le chêne blanc, ont été plantés aux côtés d’érables, de caryers et de noyers noirs.

Ressources naturelles Canada a déclaré que les chiffres obtenus grâce à la demande d’accès à l’information représentent « la compilation la plus récente des données de plantation de 2021 » jusqu’à la mi−novembre. Le ministère a déclaré qu’il aurait les chiffres définitifs pour les arbres plantés en 2021 d’ici le printemps prochain et s’attend à ce que davantage d’arbres soient ajoutés au décompte final des autres sites de plantation.

Dans le but de donner un coup de pouce au programme, le gouvernement est sur le point d’annoncer une campagne de plusieurs millions de dollars pour planter jusqu’à 350 millions d’arbres par an, y compris des investissements dans la culture de semis. Il prévoit lancer un appel de propositions pour faire pousser des arbres partout au Canada d’ici la fin du mois. Les zones ciblées comprennent les forêts, les parcs, les zones suburbaines et urbaines, les régions côtières, les fermes et les ranchs.

L’engagement de planter deux milliards d’arbres supplémentaires d’ici 2030 signifie que 200 millions supplémentaires devraient être plantés chaque année, en plus des 500 millions de semis habituels plantés chaque année, y compris par l’industrie forestière.

Le porte−parole du NPD pour les ressources naturelles, Charlie Angus, a soutenu que Justin Trudeau n’avait «aucune crédibilité» en matière de lutte contre le changement climatique. 

«Le fait que Justin Trudeau n’ait pas tenu sa promesse de planter des arbres est un exemple du ridicule absolu de faire des promesses sans les tenir sur la crise climatique», a−t−il ajouté.

Marie Woolf, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 9h00

Legault veut un «mandat fort» pour pouvoir rapatrier les pouvoirs en immigration

François Legault sollicitera un «mandat fort» lors de la prochaine campagne électorale afin de pouvoir négocier avec Ottawa le rapatriement des pouvoirs en immigration. Le premier ministre a mis de l’avant cette revendication mardi, lors d’un point de presse qu’il a tenu immédiatement après l’adoption du projet de loi 96 visant à protéger la ...

24 mai 2022

Le Canada arrive 28 e parmi 39 pays quant au bien-être environnemental des enfants

Le Canada se classe au 28e rang parmi 39 pays riches en ce qui a trait au bien−être environnemental des enfants et des jeunes, selon le dernier Bilan Innocenti publié lundi par le Centre de recherche Innocenti de l’UNICEF.  «Des pays tels que le Canada créent des conditions malsaines, dangereuses et néfastes pour les enfants du monde entier», ...

24 mai 2022

Ottawa donne le coup d'envoi à des consultations sur les langues officielles

Le gouvernement fédéral a lancé mardi les consultations publiques qui mèneront à l’élaboration du prochain plan d’action en matière de langues officielles devant s’échelonner de 2023 à 2028. La ministre de Langues officielles, Ginette Petitpas Taylor, a qualifié ce futur plan de «principal véhicule de mise en œuvre» du projet de loi C−13 de ...