Publicité

28 septembre 2021 - 11:00

Joliette

Il y a un an, le drame de Joyce Echaquan ébranlait le Québec

Par Mathieu Savard, Journaliste

Il y a un an, le 28 septembre la communauté atikamekw perdait l’une de ses membres d’une manière atroce à l’hôpital de Joliette.

Le 28 septembre 2020 dans les environs de 10 h 30, Joyce Echaquan qui s’était rendu à l’hôpital pour passer une coloscopie décolle une vidéo en direct de son compte Facebook où on la voit souffrante sur un lit d’hôpital avec comme trame de fond des employés qui se moquent d’elle et de ses origines.

C’est deux heures plus tard que le pire se produit et on annonce le décès de Joyce Echaquan à l’âge de 37 ans.

Par la suite, le Québec et même le Canada en entier se sont indignés du sort réservé aux autochtones dans les centres hospitaliers et dans les établissements des deux gouvernements.

Le ministère de la santé a congédié les infirmières impliquées et la ministre des affaires autochtones de l’époque a elle aussi perdu ses fonctions.

L’héritage de Joyce

Un an plus tard, plusieurs personnes se sont mobilisées pour la cause autochtone, mais beaucoup de mesures devront être mises en place pour s’assurer qu’un tel drame ne se reproduise pas. 

D’ailleurs, de nombreux hommages devraient avoir lieu un peu partout au Québec aujourd’hui pour rendre hommage à Joyce Echaquan.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.