Publicité

28 juillet 2021 - 11:00

Élections municipales

Le parti Saint-Félix ensemble dévoile trois de ses candidats

Par Salle des nouvelles

C’est sous le parti Saint-Félix ensemble que la mairesse, Audrey Boisjoly, présente ses candidats pour représenter les citoyens des districts 1, 2 et 3.

« Je suis heureuse d’annoncer que Patrice Ayotte, Daniel Ricard et Sophie Lajeunesse se présentent sous la bannière de Saint-Félix ensemble afin de pourvoir les postes vacants. Je suis fière de ces nouvelles additions au sein de l’équipe. Il s’agit de candidats d’action qui ont à cœur le développement de la municipalité », souligne Mme Boisjoly. 

District 1

Natif de Saint-Jean-de-Matha, Patrice Ayotte est à Saint-Félix-de-Valois depuis 24 ans, où il a élevé ses deux garçons avec son épouse.

Ancien employé de la municipalité pour les travaux publics, il s’est impliqué dans son milieu en participant à l’organisation de nombreux événements communautaires et culturels, dont les Dimanches en art, Lanaudière en saveur et les Vendredis en musique. Il est également bénévole chez les Chevaliers de Colomb depuis plus de 30 ans.

M. Ayotte a finalement siégé comme administrateur pour la Caisse du Sud de la Matawinie.

Ce dernier souhaite ainsi participer au développement durable de la municipalité, en travaillant à la préservation de l’environnement et l’amélioration du milieu de vie des citoyens par des actions visant la sécurisation des quartiers et le l’instauration de nouvelles activités pour tous. 

District 2

Daniel Ricard, natif de Saint-Félix-de-Valois, est conseiller pédagogique au sein du Centre de services scolaire des Samares depuis plus de 20 ans. Marié et père de trois garçons, il s’est impliqué dans la démocratie scolaire comme membre parent aux conseils d’établissement des écoles primaire et secondaire.

Il a participé au comité menant à la création de la première politique familiale de la municipalité ainsi qu’à son renouvellement il y a deux ans. Il est actuellement membre du conseil d’administration de Loisir et sport Lanaudière, leader régional au niveau du loisir.

Il s’engage à servir la population en défendant les idées de développement durable et de protection de l’environnement, d'engagement collectif et communautaire et de promotion de la santé et de saines habitudes de vie. Il désire mettre ses compétences à profit pour servir ses concitoyens avec l’équipe Saint-Félix ensemble, dans un souci d’inclusion et d’égalité sociale, pour une municipalité où il fait bon vivre.

District 3

Aussi native de Saint-Félix-de-Valois, mariée et mère de deux enfants, Sophie Lajeunesse désire s'impliquer avec et pour sa communauté dans l'écoute et la disponibilité pour les citoyens.

Travaillant depuis 9 ans dans le domaine de la santé et des services sociaux, elle a à cœur la santé et le bien-être des gens. Actuellement à son deuxième mandat au poste de Vice-présidente en santé-sécurité, volet prévention au sein du Syndicat de la CSN au CISSS de Lanaudière, elle copréside également les comités paritaires stratégiques et opérationnels du CISSSL.

L’aménagement et l’embellissement de la municipalité font aussi partie de ses intérêts puisqu’elle s’est impliquée comme membre du Comité consultatif d’urbanisme (CCU) de la municipalité pendant 5 ans.

Mme Lajeunesse souhaite apporter de nouvelles idées afin de faire rayonner la municipalité à travers différents projets, dont le réaménagement et l’embellissement de la rue principale, le développement de l’offre culturelle ainsi que par la mise en place d’initiatives visant la protection de l’environnement.

« Ces trois nouveaux candidats provenant de milieux professionnels diversifiés et avec un bagage d’engagement communautaire varié seront des atouts au sein de l’équipe », de conclure Mme Boisjoly.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.