Publicité

14 juillet 2021 - 13:03

Relance économique

La Ville de Joliette réclame l’aide gouvernementale pour son centre-ville

Par Salle des nouvelles

Suivant l’annonce gouvernementale de l’octroi d’une enveloppe de 25 millions de dollars répartis entre 19 villes de la province, le conseil municipal réclame que Joliette reçoive le même soutien financier offert à ces villes. 

Capitale régionale, Joliette est la seule ville lanaudoise dotée d’un centre-ville officiellement reconnu. Situé au cœur de la région, le centre-ville de Joliette dessert non seulement le Grand Joliette, mais également tout le nord de Lanaudière. Comme bon nombre de villes au Québec, Joliette a été durement touchée par les mesures de confinement et l’annulation des évènements culturels.

« Notre centre-ville a grandement été impacté par la diminution de l’activité économique. Plusieurs de nos commerçants et restaurateurs peinent à se relever de cette crise, et d’autres ont été contraints de fermer, faute d’achalandage. Il y a donc urgence d’agir pour assurer la vitalité économique de notre centre-ville », mentionne Alain Beaudry, maire de Joliette. 

Appuyée de ses nombreux partenaires, dont la Société de développement du centre-ville de Joliette, la Chambre de Commerce du Grand Joliette et l’Union des municipalités du Québec, Joliette demande au gouvernement Legault de revoir le mode d’allocation de l’aide financière.

« Les critères d’admissibilité à l’aide gouvernementale sont questionnables et mettent de côté plusieurs villes. Rappelons que Joliette est demeurée en zone rouge d’octobre 2020 à mai 2021. Nous revendiquons que le gouvernement du Québec revoie sa position et considère notre demande », poursuit le maire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.