Publicité

10 juillet 2021 - 11:00

Rénovation d’établissements scolaires

Ottawa et Québec investissent dans projets d’infrastructure en éducation

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Les gouvernements du Canada et du Québec investissent dans 176 projets d'infrastructure pour des établissements d’enseignement supérieur et dans 187 projets au niveau scolaire. Certains sont dans la région de Lanaudière.

Ces investissements visent donc à améliorer les installations de nombreux établissements d'enseignement au Québec, y compris des écoles primaires, secondaires, des cégeps, des collèges privés, des universités et des écoles spécialisées.

Un total de cinq projets en enseignement supérieur sont accordés dans Lanaudière, tandis que seulement un, soit dans le Centre de service scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles, est financé. Cela représente donc des investissements d’un peu plus de trois millions de dollars dans la région.

Rénovation des établissements

Les projets financés visent le maintien en bon état des bâtiments. Plusieurs d'entre eux ont pour but de remplacer ou de mettre aux normes les systèmes électriques, de ventilation, de conditionnement de l'air et de chauffage des établissements ou encore faire la réfection ou la rénovation de toitures, de portes et fenêtres, de plafonds et de revêtements intérieurs et extérieurs.

Des travaux de réfection et de réaménagement sont également prévus pour un certain nombre de cours d'école. Les installations sportives de plusieurs cégeps et universités feront aussi l'objet de travaux de réfection afin de rendre la pratique de l'activité physique plus sécuritaire.

Investissements en bref

« Pour remédier aux effets de la pandémie et assurer le bien-être de notre relève à long terme, il nous faut des investissements immédiats. Cela représente un investissement fédéral jusqu'à 80% des coûts admissibles de la majorité des projets. Le plan d'infrastructure du Canada permet d'investir dans des milliers de projets, de créer des emplois partout au pays et de bâtir des collectivités plus propres et plus inclusives », souligne Catherine McKenna, ministre fédérale de l'Infrastructure et des Collectivités.

Pour ce qui est de l’enseignement supérieur, cela représente des sommes conjointes de plus de 200 millions de dollars, dont 144,3 du fédéral grâce au volet Résilience à la COVID-19 du Programme d'infrastructure Investir dans le Canada.

« Nous devons offrir un environnement sain et sécuritaire pour les étudiants et je tiens à souligner nos efforts conjoints pour l'amélioration des installations et des établissements d'enseignement supérieur », indique Danielle McCann, ministre de l'Enseignement supérieur.

Les établissements scolaires auront quant à eux 180,3 millions pour la réalisation des différents projets avec une contribution d’Ottawa de 144,2 millions de dollars.

« Permettre à nos enfants d'apprendre dans un environnement sain et stimulant est la priorité de notre gouvernement et elle continuera de l'être dans les années à venir. C'est pourquoi je me réjouis de cette contribution du gouvernement fédéral pour améliorer nos infrastructures scolaires. Notre gouvernement a également annoncé des sommes records pour la rénovation de nos écoles afin de combattre la vétusté générée par plusieurs années de sous-investissement. Cette mise aux normes est nécessaire pour assurer aux élèves et au personnel scolaire des installations de qualité », ajoute Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation.

Source: CNW Telbec. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.