Publicité

8 juillet 2021 - 11:00

Négociations syndicales

Les employés de la municipalité de Saint-Félix-de-Valois signent une nouvelle convention collective

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Une nouvelle convention collective, qui avait précédemment été votée à l’unanimité par les membres, a été signée le 23 juin par les employés de la Ville de Saint-Félix-de-Valois et la direction, une entente d’une durée de six ans.

« La reconnaissance des employés demeure une priorité pour le conseil municipal et la signature de cette nouvelle entente en est la démonstration. Dans le contexte actuel de rareté de la main-d’œuvre, il est d’autant plus nécessaire, en tant qu’organisation, de revoir nos conditions de travail pour qu’elles demeurent compétitives et permettent de retenir nos employés qui constituent l’un des actifs les plus précieux », explique Audrey Boisjoly, mairesse de la municipalité.

Cette nouvelle entente, applicable du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2025, prévoit donc une augmentation salariale annuelle entre 2 et 2,75 %, l’implantation d’un horaire annuel de 4 jours et demi ainsi que l’implantation d’une structure salariale équitable. Il y est aussi inscrit que dès 2022, la mairie sera fermée durant les vacances de la construction.

Le conseil municipal l’avait déjà approuvée lors de la séance ordinaire du 14 juin 2021. « Cette signature nous permet de consolider notre position à l’effet que nos ressources humaines sont les plus importantes de nos ressources et que leur brio est une constante importante de notre succès en tant qu’organisation », indique Jeannoé Lamontagne, directeur général de la municipalité.

Les deux parties soulignent que le climat de travail et de négociation est toujours demeuré respectueux et cordial.

« Nous tenons à remercier tous les intervenants à la table pour le bon déroulement des négociations, souligne Philippe Gravel, président de la section locale 4446 du syndicat canadien de la fonction publique (SCFP). La nouvelle structure et l’ajustement salarial de plusieurs postes sont vraiment importants pour le recrutement et la rétention de personnel. » 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.