Publicité

13 mars 2021 - 16:00

Syndicat des  travailleuses et travailleurs du CISSS de Lanaudière - CSN

Les anges gardiens du réseau de santé dans Lanaudière sonnent l’alarme

Par Salle des nouvelles

Rien ne va plus dans le réseau de la santé et des services sociaux. Les dernières  réformes ont complètement déstabilisé le réseau de la santé et des services sociaux par une centralisation  excessive des pouvoirs vers le ministère limitant de façon importante l’autonomie des gestionnaires et du  personnel sur le terrain.

Déjà en pleine crise avant l’arrivée de la COVID-19, le réseau n’était clairement  pas prêt à affronter une pandémie et on en voit maintenant les conséquences : 30 000 travailleurs infectés  par la COVID-19, 13 en sont décédés et l’état de santé psychologique du personnel épuisé est en chute  libre. 

Arrêts de travail pour trouble d’adaptation, multiplication des cas d’épuisement professionnel, hausse des  plaintes de harcèlement et d’intimidation ; les salariés ne savent plus vers qui se tourner, car les chefs sont  beaucoup trop débordés et mal outillés pour prendre en charge les crises internes et éviter le pire. 

On le sent, les travailleurs du réseau de la santé vivent un énorme sentiment de trahison face à leur  employeur qui, en conférence de presse, minimise l’ampleur de cette crise et nous dit avec arrogance que  « ça va bien aller ». 

Monsieur Legault n’est pas le gentil papa du réseau de la santé! En fait, il le laisse mourir! 

Monsieur Legault ne démontre aucune ouverture à régler les conventions collectives de ses anges  gardiens, échues depuis maintenant un an, profitant de la crise sanitaire pour mettre de côté leurs  conditions de travail déplorables. Dans Lanaudière, la CSN lance donc un cri du cœur à la population en  l’invitant à mieux comprendre et supporter les revendications légitimes des travailleuses et des  travailleurs. Le grand objectif est le suivant : préserver nos services publics de santé et de services sociaux. 

« C’est la négociation de la dernière chance pour la survie du réseau! Si Legault nous abandonne, les  anges gardiens vont bientôt sortir les cornes », indique Simon Deschênes, président du Syndicat des  travailleuses et travailleurs du CISSS de Lanaudière - CSN qui représente plus de 5 000  membres.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.