Publicité

18 février 2021 - 10:00

Mêlée de presse

Québec compensera financièrement les cinémas

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé ce matin, lors d'une mêlée de presse, qu’il souhaitait compenser financièrement les cinémas qui rouvriront leurs portes à compter du 26 février. 

« Le but de cet assouplissement est d'accommoder un maximum d'enfants, c’est pour cela que nous ouvrons les cinémas en journée et pas les théâtres qui, eux, tournent surtout le soir. Il faut y aller progressivement », a-t-il expliqué.

François Legault a ajouté que, « les clients doivent porter leur masque tout le long du film, on ne peut donc pas autoriser la vente de pop corn ». C’est pour cette raison qu’il compensera leur revenu. « Si on les empêche de vendre du pop corn, ce qui est une source majeure de revenu, c’est normal que l'on compense financièrement. »

Projet de loi sur les armes de poing
« Nous n’aimons pas ce projet. Cela voudrait dire qu’avec les 1 100 municipalités du Québec, il y aurait 1 100 façons de légiférer, ça n’a aucun sens », de dire M.Legault.

Rappelons que Justin Trudeau a annoncé le 16 février un projet de loi C-21, qui propose ainsi de permettre aux municipalités d’interdire les armes de poing.

Nouveaux variants et vaccins
Le premier ministre a exprimé que, selon lui, Christian Dubé pousse pour que le criblage et le séquençage, par rapport aux nouveaux variants du coronavirus, soient le plus rapides et efficaces possible. 

« On s’occupe aussi des vaccins, je pense que nous sommes prêts. Je vais relancer Justin Trudeau sur l’arrivée des doses à prescrire. »

Tramway à Québec
Suite aux nombreuses questions des journalistes, M.Legault a montré son enthousiasme et sa motivation à faire avancer le projet de Tramway à Québec, qui vise à mieux desservir les banlieues.

« Monsieur Labeaume n’est pas ouvert aux changements, mais nous travaillons actuellement à présenter un projet qui correspond aux besoins de chacun. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.