Publicité

9 janvier 2021 - 17:00

Pierre-Luc Bellerose quitte son poste

Changement de direction à la CCGJ

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

C’est lors de la séance du conseil d’administration de la Chambre de Commerce du Grand Joliette du 9 décembre dernier, que Pierre-Luc Bellerose a avisé ses collègues du conseil d’administration, qu’il quitterait ses fonctions de président de la Chambre de Commerce du Grand Joliette en date d'hier, le 7 janvier.

Les raisons qui poussent Monsieur Bellerose à démissionner de son poste feront l’objet d’une annonce ultérieure de sa part.

La présidence se fera sous la gouverne de Marie Van Den Broek, directrice régionale pour Femmessor Lanaudière, vice-présidente de la CCGJ.

« C’est avec un pincement au cœur que j’ai annoncé mon départ de la présidence de la CCGJ, à mes collègues, lors de notre dernière séance du conseil d’administration. Je quitte avec le sentiment du devoir accompli et avec une immense fierté d’avoir obtenu la confiance des membres à deux reprises. Ma réflexion sur ma candidature à la mairie de Joliette ne doit pas porter ombrage à l’organisation qui est apolitique. Voilà pourquoi j’ai décidé de céder les rênes à la vice-présidente, Madame Marie Van Den Broek, qui a l’expérience et les compétences requises pour assumer pleinement ce rôle », a exprimé Pierre-Luc Bellerose.

« C’est le cœur gros mais rempli de gratitude que nous avons accueilli cette nouvelle lors du dernier c.a. de la CCGJ. M. Bellerose laisse de grandes chaussures à porter mais aussi une organisation en santé et au sommet de ses réalisations qui se sont effectuées ces deux dernières années. Ce sera un honneur de pouvoir reprendre le flambeau et de mettre à contribution mes aptitudes et mon professionnalisme au service du monde des affaires de la MRC de Joliette », a témoigné la nouvelle présidente de la CCGJ, Marie Van Den Broek.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.