Publicité

23 novembre 2020 - 16:00

Économie verte

Québec Solidaire Berthier déplore les stratégies écologiques du gouvernement québécois

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Québec solidaire (QS) Berthier déplore les stratégies du gouvernement caquiste qui ont été dévoilées récemment sur les minéraux critiques et stratégiques ainsi que la lutte aux changements climatiques.

« Au lieu de paver à des actions ambitieuses pour respecter nos engagements internationaux, elles constituent plutôt un plan d’affaires de la CAQ et de son « équipe économique », et n’auront pour effet que de diriger le Québec vers un échec collectif en matière de protection de l’environnement et de réduction des gaz à effet de serre (GES). » De dire Amélie Drainville Co-porte-parole de QS-Berthier par voie de communiqué. 

QS-Berthier est inquiet pour l’avenir de la circonscription, particulièrement en ce qui a trait au projet de mine de graphite à Saint-Michel-des-Saints.

En effet, Investissement Québec a choisi le fonds d'investissement britannique Pallinghurst comme partenaire de relance du projet Nemaska Lithium, présentement en faillite. Or, cette société est aussi l'actionnaire majoritaire du projet Matawinie de Nouveau Monde graphite.

« Le gouvernement souhaite développer la filière du lithium et du graphite de l’extraction au recyclage au Québec, soit, mais comment lui faire confiance alors qu’il fricote avec des entreprises qui baignent dans les paradis fiscaux et propose comme projet de société de continuer d’encourager l’auto-solo et de transférer le parc automobile de l’essence vers l’électrique? » a déploré Amélie Drainville.

L’association est consciente de la finitude des ressources et souhaite plutôt que le transport collectif soit électrifié, rendu accessible dans toutes les régions du Québec et à terme gratuit.

QS-Berthier rappelle que, dans sa mouture actuelle, le projet minier Matawinie n’est pas acceptable et l’association poursuivra son rôle d’appui aux groupes d’opposants à la mine, auxquels s’est récemment ajoutée la communauté atikamekw de Manawan, car le projet ne rencontrait pas l’acceptabilité sociale dans la communauté. QS-Berthier salue cette décision des Atikamekw.

L’association déplore la vision colonialiste du gouvernement du Québec quant à ses relations avec les communautés autochtones et aux projets extractifs, et se désole qu’il se refuse encore à dénoncer le racisme systémique.

Selon QS-Berthier, il faut aussi s’inquiéter de l’édulcoration des ambitions du Plan pour une économie verte (PÉV) par le Premier ministre Legault, qui ne permettra pas d’atteindre la cible déjà trop faible de réduction des GES pour 2030.

En effet, le PÉV permettra tout au plus d’atteindre 40 % de la cible, et François Legault songe comme plan d’évitement à acheter pour un milliard de dollars en crédits carbone.

Le porte-parole solidaire Gabriel Nadeau-Dubois a vivement dénoncé la faiblesse du plan vert pâle de la CAQ : « Ce plan n’en est pas un de lutte aux changements climatiques. C’est le mode d’emploi pour notre démission collective, une carte routière vers notre échec. [...] Il n’y a rien de pragmatique à poursuivre des pratiques économiques qui menacent de rendre le monde inhabitable et la prospérité impossible. Toute ma génération, et tous les gens qui se battent à nos côtés en prennent bonne note. Vous nous avez abandonnés. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.