Publicité

2 octobre 2020 - 12:00

Freiner la propagation du virus

La MRC de Joliette lance une campagne de sensibilisation pour éviter la zone rouge

Par Salle des nouvelles

À la suite d’une rencontre entre les maires des municipalités de la MRC de Joliette et le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière, la MRC de Joliette lance une campagne publicitaire intitulée « N’attendons pas d’être dans le rouge ! ». La MRC est actuellement au palier orange d'alerte.

Cette campagne vise à mobiliser les citoyens de la MRC de Joliette à agir immédiatement en respectant les règles sanitaires édictées et en maintenant un haut niveau de vigilance face au virus.

« On a tous un effort à faire pour demeurer en zone orange. On veut protéger nos proches, préserver les emplois, assurer la sécurité de tous, préserver l’économie, que nos restaurants et bars puissent demeurer ouverts. On veut pouvoir éviter le pire ! Je compte sur chacun des citoyens pour respecter les mesures mises en place », a expliqué Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette.

La Chambre de Commerce du Grand Joliette appuie cette initiative et encourage l’ensemble de ses membres à diffuser cette campagne à travers leurs médias et commerces.

Le Cégep régional de Lanaudière, le Centre culturel Desjardins, le Carrefour jeunesse-emploi de d’Autray-Joliette, les stations de radio CFNJ 99,1 et Lanaudière & compagnie ainsi que le Groupe Kiwi participent également au déploiement de cette initiative mise de l’avant par la MRC de Joliette.

« Pour la population de Lanaudière, comme pour l’ensemble du Québec, c’est un effort important qui est demandé par notre gouvernement, souligne le Dr Richard Lessard, directeur de la santé publique de Lanaudière. C’est par la solidarité que chacun saura démontrer que nous parviendrons à contrôler la propagation du virus. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.