Publicité

28 septembre 2020 - 16:30

La voie de contournement de Saint-Lin–Laurentides concernée

Prolongement de l’autoroute 25 à Sainte-Julienne : les travaux pourraient commencer en 2022

Par Salle des nouvelles

Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie,  François Bonnardel, accompagné du député de Rousseau et adjoint parlementaire de la ministre responsable de l’Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor,  Louis-Charles Thouin, ont annoncé que le gouvernement du Québec « va de l’avant » avec le prolongement de l’autoroute 25 à Sainte-Julienne et la construction d’une voie de contournement à Saint-Lin–Laurentides.

Si la loi concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure, déposée mercredi à l’Assemblée nationale par la présidente du Conseil du trésor, est adoptée, les travaux attendus depuis longtemps par la population débuteront dès 2022.

Avec cette annonce, la fluidité de la circulation et la sécurité sur les routes traversant l’agglomération urbaine de Saint-Lin–Laurentides seront améliorées.

Les travaux visent à accroître l’accessibilité de la partie nord de la région de Lanaudière et à diminuer la circulation au centre-ville de Sainte-Julienne. La réalisation de ces projets a également pour but de résoudre les problèmes de circulation et de sécurité sur la route 125 entre Saint-Esprit et Rawdon.

Le projet de contournement de la ville de Saint-Lin–Laurentides inclut le réaménagement des routes 335 et 337.

Le projet de construction d’une route nationale dans le prolongement de l’autoroute 25 comprend les travaux d’amélioration de la route 125 dans la municipalité de Sainte-Julienne.

Les deux projets sont regroupés dans un seul appel d’offres, lancé un peu plus tôt ce mois-ci.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.