Publicité

13 août 2020 - 12:15 | Mis à jour : 14:44

Québec octroie plus de 2,1 M$

Bientôt une nouvelle caserne à Saint-Félix-de-Valois

Par Salle des nouvelles

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, et la ministre du Tourisme et députée de Berthier, Caroline Proulx, ont annoncé ce matin qu’une aide financière de 2 155 200 $ est accordée à la municipalité de Saint-Félix-de-Valois pour la construction d’une nouvelle caserne de pompiers.

Le nouveau bâtiment aura une superficie d’environ 1 115 m2 répartie sur deux étages. Il comprendra notamment une aire de garage avec six portes, cinq bureaux administratifs ainsi que des espaces communs. Par conséquent, la nouvelle caserne répondra aux normes actuelles en matière de sécurité contre les incendies.

« La protection de nos familles en cas d’incendie est essentielle. Les dimensions de la caserne de pompiers actuelle de Saint-Félix-de-Valois sont insuffisantes et les installations ne répondent plus aux normes en vigueur. Je suis donc très fière que nous agissions, aujourd’hui, pour mieux outiller nos pompiers et les soutenir dans le cadre de leur travail. Les mesures de prévention et de planification pour la lutte contre les incendies passent notamment par la construction de nouvelles infrastructures performantes, comme celle qui sera érigée dans la municipalité », a souligné Caroline Proulx, ministre du Tourisme et députée de Berthier.

« La municipalité de Saint-Félix-de-Valois est très heureuse de cette collaboration avec le gouvernement du Québec pour la construction de notre caserne. Mûrement réfléchi, cet investissement permet une mise aux normes essentielle qui sera bénéfique pour de nombreuses années », a appuyé Audrey Boisjoly, mairesse de Saint-Félix-de-Valois.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.