Publicité

10 avril 2020 - 07:00

Compte-rendu de la séance à huis clos du conseil municipal

Pandémie : Saint-Charles-Borromée envisage des mesures d’accompagnement pour les contribuables

Par Salle des nouvelles

La Ville de Saint-Charles-Borromée a donné un avis de motion, lundi en séance du conseil, en prévision de l’adoption d’un règlement pour permettre la mise en place de mesures d’atténuation relatives aux comptes de taxes foncières sur son territoire. Le conseil entend suspendre ses intérêts pour le paiement des comptes de taxes annuels et les droits de mutation immobilières (taxe de bienvenue) en date du 1er mai.

La Ville de Saint-Charles-Borromée veut en effet se donner la flexibilité de pouvoir s’ajuster aux initiatives du gouvernement du Québec en cette période de pandémie. « À l’image de la gestion de crise  effectuée par notre gouvernement provincial, la Ville de Saint-Charles-Borromée veut y
aller de mesures progressives. Aujourd’hui, c’est dans un souci de support et d’accompagnement de nos contribuables que nous souhaitons ajouter cette possibilité d’alléger le fardeau financier lié au compte de taxes
», a fait savoir le maire Robert Bibeau.

Ainsi, cette mesure qui sera soumise au conseil le 27 avril prochain, vise à annuler les intérêts encourus en mai. Au-delà de cette date, le conseil a déjà annoncé vouloir se pencher à nouveau sur la question en tenant compte des évolutions de la pandémie, à savoir si ces mesures seraient prolongées ou bonifiées.

Par ailleurs, pour les citoyens qui ont expédié des chèques postdatés, ceux-ci pourront communiquer avec le Service des finances au  450 759-4415. Il est nécessaire de communiquer avec la Ville, autrement, les sommes seront encaissées à la date inscrite sur le chèque comme à l’habitude.

Stratégie de relève : nomination d’un DGA

La situation qui prévaut avec la COVID-19 a amené le conseil municipal à mettre en place une stratégie de relève afin d’assurer la continuité des opérations et des affaires municipales en toutes circonstances, notamment en cas de maladie ou d’indisponibilité.

Cette bonne pratique passe notamment par la nomination d’un directeur général adjoint en la personne de Me David Cousineau, actuellement greffier et directeur des affaires juridiques et technologiques au sein de la Ville.

Me Cousineau possède des compétences de gestion orientées vers les résultats et l’amélioration continue. De manière complémentaire, ce dernier sera appelé à assister le directeur-général, M. Claude Crépeau, dans la gestion des affaires courantes de la Ville.

« L’état de préparation compte parmi les responsabilités clés d’une ville de notre taille. Notre organisation doit pouvoir imaginer toutes les éventualités. D’autant plus qu’en dehors de la crise, la Ville de SCB est arrivée à ce point où sa croissance est soutenue et se maintiendra au cours des prochaines années. Compte tenu de ces faits, il était opportun de revoir la structure organisationnelle », a expliqué le maire Robert Bibeau.

Séances à huis clos durant la crise

Pour toute la durée de la crise du coronavirus, les séances du conseil municipal se dérouleront à huis clos. En conséquence, les citoyens ne sont pas autorisés à y assister. Cependant, par souci de transparence, un condensé de la rencontre sera publié, par voie de communiqué dans la section "Nouvelles" du site Internet vivrescb.com, dans les jours suivant la séance.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.