Publicité
2 mai 2019 - 12:00

11 mai 2019

Le Conseil central de Lanaudière souligne la Fête internationale des travailleuses et des travailleurs

Par Salle des nouvelles

Le Conseil Central de Lanaudière tient à souligner la Fête internationale des travailleuses et des travailleurs sous le thème Pour le Québec qu’on veut. Il désire une société dans laquelle les travailleurs et travailleuses peuvent vivre dignement où les personnes plus démunies ne sont pas laissées pour compte et qui se préoccupe de l’avenir de ses enfants.

Dans Lanaudière, il organise un événement destiné aux familles qui aura lieu le 11 mai prochain de 11 h à 14 h au parc Antonio-Barrette. La thématique retenue cette année fait écho aux luttes menées sur différents fronts par les organisations membres de la coalition pour un Québec plus juste, plus solidaire et plus vert. « Cet événement populaire et familial est l’occasion de rappeler à nos élus le Québec que nous voulons. Une chose est certaine, c’est que nous ne voulons pas des maternelles 4 ans mur à mur », explique Patricia Rivest, vice-présidente du Conseil Central de Lanaudière.

« Nous nous réunissons le 11 mai prochain pour rappeler à nos élus que la société dans laquelle nous vivons est le reflet de nos choix collectifs. Ainsi, nous les invitons à choisir des services de garde de qualité et axés sur les besoins de l’enfance. Les maternelles 4 ans mur à mur sont à l’évidence une mauvaise décision. Nous réaffirmons haut et fort que les décisions gouvernementales doivent être le reflet des aspirations de la population. Nous offrons de bons services qui sont reconnus par tous les intervenants. Pourquoi changer une formule gagnante pour les enfants ? », explique Lili Tremblay, présidente du syndicat régional des CPE de Lanaudière CSN.

De plus, les services de garde éducatifs en milieu familial offrent des services qui permettent un lien d’attachement fort, sécuritaire et stable. « Nos ratios sont bien meilleurs qu’à l’école. Nous pouvons répondre convenablement aux besoins des enfants en plein développement. Que se passera-t-il à l’école ? Le gouvernement fait dans l’improvisation alors qu’il est encore temps de reculer pour le bien des enfants et le modèle que l’on défend » conclut madame Shany Leblanc, présidente du syndicat des travailleuses de garde en milieu familial de Lanaudière.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.