Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 juillet 2018 - 14:05

Un plancher de bois franc dans la cuisine : est-ce une bonne idée ?

 

Comme beaucoup de planchers en bois, le plancher de bois franc est très sollicité pour les intérieurs au Québec, en raison de sa robustesse et de son esthétisme. En revanche, il n’est pas toujours recommandé pour des pièces pouvant devenir humides, comme c’est le cas de la cuisine. Retour sur les avantages et les inconvénients à choisir le plancher de bois franc pour votre cuisine.

 

Le bois franc, un atout esthétique pour votre cuisine

Alternative écolo et tendance, le plancher en bois franc est très utilisé au Québec : près de 85% des designers d’intérieur s’en sont servis en 2017, pour des pièces diverses de la maison. D’ailleurs, le bois franc peut être poli, pour une grande authenticité : d’apparence rustique ou naturelle, il se distingue de la plupart des planchers traditionnels, comme les planchers flottants.

Très récemment, la tendance est plutôt aux mats, c’est-à-dire que les couleurs sombres sont privilégiées par rapport à des couleurs plus sobres. Pour une cuisine, c’est l’idéal afin de donner du relief à la pièce, ou bien pour faire des jeux de contraste avec le mobilier, dans le but d’agrandir l’espace. Sans compter que le plancher de bois franc est très facile à entretenir et à nettoyer.

Mais au-delà de l’esthétisme et de la résistance, le plancher en bois franc est-il recommandé pour une cuisine ?

 

Les inconvénients du bois franc dans la cuisine

Comme beaucoup de planchers en bois, le plancher de bois franc n’échappe pas à la règle de l’humidité, qui provoque un aspect gondolé. C’est pourquoi le plancher de bois franc est un véritable risque à prendre dans une cuisine, là où l’humidité peut rapidement s’infiltrer.

Dans une cuisine, ce sont non seulement les vapeurs de cuisine, mais aussi les courants d’air et les résidus extérieurs qui constituent des risques pour un plancher en bois. Il faudra pour cela appliquer un vernis spécifique, pour limiter les infiltrations d’eau, ce qui a un coût bien sûr.

Aussi, en parlant de coûts, le pied carré de bois franc coûte environ 11$, ce qui est assez cher à l’investissement. Pour une cuisine, il faudra aussi faire des coupes en fonction de votre espace disponible, ce qui coûtera quelques dollars supplémentaires.

 

Comment arrêter son choix ?

Si vous recherchez des infos utiles pour bien choisir le revêtement de votre plancher de cuisine, sachez qu’il faut réfléchir à certains critères spécifiques, comme la durabilité, la résistance aux chocs ou l’esthétisme, surtout s’il s’agit d’un plancher en bois.

Pour définir si le plancher en bois franc conviendra à votre cuisine, regardez plutôt les possibilités d’aménagement :

-Au niveau de la dimension, en choisissant des lattes plus ou moins larges pour limiter l’infiltration

-Au niveau des vernis, pour protéger et appliquer un film contre l’humidité

-Au niveau des couleurs, pour empêcher un éventuel défaut de se voir

 

Il est important de comparer les devis d’un entrepreneur à l’autre pour voir quelles sont les possibilités d’installation et de paiement. Les artisans les plus expérimentés pourront vous conseiller pour mettre en place votre plancher de bois franc dans votre cuisine.

Un conseil : n’hésitez pas aussi à négocier et à comparer les prix, incluant le matériel, l’installation et la pose.

Le choix de votre revêtement de sol pour la cuisine ne dépend que de vous : désormais, vous connaissez les avantages et les inconvénients du plancher de bois franc, vous n’avez plus qu’à décider en votre âme et conscience ! Sachez cependant qu’il existe des alternatives, en choisissant une variante plus ou moins vernis ou protégée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.