Publicité

5 septembre 2021 - 07:00

Élection fédérale 2021

Le transport collectif et adopté doit être une priorité en régions

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Avec des promesses d‘investissements records en matière de pour les grandes villes en cette campagne électorale, l’Union des transports adaptés et collectifs du Québec (UTACQ) souhaite rappeler le rôle important du transport adapté et du transport collectif pour assurer la vitalité économique dans les régions du Québec et favoriser la reprise économique post-pandémique.

L’UTACQ, déplore que les organismes de transport régional soient ainsi oubliés dans le cadre de la présente campagne électorale fédérale.

« Tous les citoyens ont droit à des options de mobilité durable pour se déplacer et c’est vrai aussi en région. Le financement demeure toutefois anémique en comparaison des sommes accordées aux grands centres, et cela alors tout le monde parle de reprise économique et de lutte aux changements climatiques. Pourtant, les besoins sont plus présents que jamais », affirme Marc-André Avoine, président de l’Union des transports adaptés et collectifs du Québec.

Des investissements importants sont requis pour assurer une reprise normale des services offerts et maintenir et développer l’offre aux citoyens. L’UTACQ représente plus de 75 organismes de transport collectif et couvre 800 municipalités au Québec. Les projets à réaliser sont nombreux, notamment l’électrification des véhicules, le développement de solutions technologiques adaptées à l’ère numérique et l’amélioration des opérations et des infrastructures.

 « Rappelons que le transport adapté est bien souvent, pour les personnes en situation de handicap, la seule façon par laquelle elles peuvent se déplacer sans faire appel à leurs proches. Le transport se doit d’être accessible universellement. Investir dans le transport adapté, c’est non seulement contribuer de façon directe à l’autonomie de ces personnes, mais également leur permettre de participer à la vie sociale et au marché du travail », conclut M. Avoine.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.