Publicité

15 décembre 2021 - 18:00

Du 28 février au 4 mars 2022

Le Musée d’art de Joliette proposera un Camp de jour de la relâche

Par Salle des nouvelles

En plus de son Camp de jour d’été, le Musée d’art de Joliette propose pour la première fois un Camp de jour de la relâche, qui se tiendra du 28 février au 4 mars 2022.

L'équipe d’animateurs et d’animatrices chevronnée offriront une semaine d’activités artistiques et physiques variées aux enfants de 5 à 11 ans. Attention, il y a seulement 35 places disponibles.

Au programme : dessin, collage, peinture, gravure, assemblage et installation.

Le tout sera ponctué de visites en salle d’exposition, de jeux et de nombreuses activités en plein air!

Lors de la dernière journée, un vernissage en compagnie des parents et ami.e.s soulignera le résultat des multiples expérimentations artistiques !

Les parents sont invités à visiter le site Internet www.museejoliette.org pour connaître la thématique et les modalités d’inscription.

Les inscriptions débutent le mardi 14 décembre pour les adultes membres du Musée d’art de Joliette et la semaine suivante, soit le mardi 21 décembre, pour les non-membres.

Toutes les inscriptions se font en ligne au museejoliette.org

Les enfants de 5 ans doivent avoir complété leur maternelle.

Le fait d’être membre du Musée d’art de Joliette donne un rabais supplémentaire en plus de la priorité aux inscriptions. C’est l’adulte qui doit être membre.

La carte Citoyen de la Ville de Joliette donne droit à un rabais. La carte Citoyen doit être au nom de l’enfant.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.