Publicité

4 septembre 2021 - 13:00 | Mis à jour : 13:07

Deux levées de fonds

La Maison Rosalie-Cadron dévoile la programmation pour la fin de la saison

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

La Maison Rosalie-Cadron propose une fin de saison riche en activités et en événements, tout en mettant en place deux levées de fonds fort originales : des boîtes-à-brunch et des séances de prises de photos dans un décor de Noël.

Le 11 septembre à 10h, Hélène Grégoire, vice-postulatrice de la cause de Rosalie à Rome, sera l’invitée de la Maison Rosalie-Cadron pour une conférence gratuite portant sur la vie de Rosalie Cadron-Jetté. Cette activité, proposée dans le cadre des Journées du patrimoine religieux, tombe à point nommé, car cette Rosalie Cadron est sur le point d’être identifiée comme personnage historique par la Ville de Lavaltrie.

Le 18 septembre à 14h, une démonstration d’herboristerie se tiendra dans les jardins du musée par Marie-Claude De Pairon.

Le jour suivant, le sculpteur Michel Campeau sculptera la nouvelle enseigne de la Maison Rosalie-Cadron devant public, entre 10h et 16h.

Restant dans la même thématique, des « gosseux de cups » de Mandeville seront aussi présents et expliqueront leur savoir-faire.

La saison s’achèvera avec les Journées de la Culture, les 25 et 26 septembre. À cette occasion, l’entrée du musée sera gratuite et des activités spéciales seront proposées.

Afin de financer les expositions et activités qu’elle organise, la Maison Rosalie-Cadron propose deux levées de fonds. La première est une boîte-à-brunch concoctée par le Vignoble aux pieds des noyers de Lanoraie. La distribution se fera le 26 septembre sur les lieux du musée. La seconde activité est une séance de photos professionnelle dans un décor de Noël qui se tiendront les 2 et 3 octobre.

Il est déjà possible de s’inscrire pour ces deux activités. Tous les détails au maisonrosaliecadron.org ou au 450 586-2727.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.