Publicité

2 février 2021 - 10:00

Du 4 février au 6 juin

Ruelle des artistes renouvelée : « À l’ère libre » de Danik Lajoie

Par Salle des nouvelles

La Ville de Joliette marque le coup d’envoi de la Ruelle des artistes 2021 avec « À l’ère libre » de Danik Lajoie du 4 février au 6 juin.

Première de trois expositions d’artistes locaux promus durant l’année ainsi qu’hommage à la grandeur de la nature nord-américaine, À l’ère libre amène ses visiteurs dans une immersion où ils sillonnent le Canada d’un océan à l’autre ainsi que le Sud-Ouest américain.

À l’ère libre
Capturées par Danik Lajoie durant ses périples, les prises de vue d’À l’ère libre représentent les majestueux attraits naturels de régions telles que la Colombie- Britannique, l’Arizona et le Québec. L’exposition ravive la nostalgie de l’époque prépandémie où voyager était aisé.

Danik Lajoie
Photographe émérite, voyageur aguerri et admirateur de plein air, Danik Lajoie a notamment traversé le Canada en van, navigué dans la mer Adriatique et conquis les sommets d’Hawaï. Équipé de sa fidèle caméra depuis 15 ans, il milite pour la préservation des espaces naturels en immortalisant les contrées qui n’ont pas subi les contrecoups de l’exploitation humaine.

La Ruelle des artistes
Autrefois une simple allée du centre-ville entre le stationnement public Manseau et la place Bourget, la Ruelle des artistes est aujourd’hui un lieu d’expression éminent pour les artistes joliettains. Partie intégrante de la politique culturelle de la Ville, elle sert de tribune au travail des artistes visuels de Joliette.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.