Publicité
28 juillet 2019 - 09:00

Aussi au programme : les violonistes Christian Tetzlaff et Veronika Eberle

Kent Nagano, l'OSM et Les Grands Ballets sur scène pour la dernière semaine du Festival de Lanaudière

Par Salle des nouvelles

Le Festival de Lanaudière terminera sa 42e saison en offrant des prestations de l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM) dirigé par Kent Nagano et, pour la première fois à l'Amphithéâtre, les Grands Ballets canadiens. 

Tetzlaff face à lui-même

Pour son unique concert estival au pays, le violoniste allemand Christian Tetzlaff se produira à l'église de la Purification, à Repentigny, le lundi 29 juillet. Le programme sera composé d'essentiels du répertoire pour violon seul : les sonates pour violon seul d'Eugène Ysaÿe et de Béla Bartók, la Sonate no 3 de Johann Sebastian Bach et plusieurs œuvres de György Kurtág.

Voyage en Bohême

Sous la direction de Kent Nagano, l'OSM et la violoniste Veronika Eberle seront à l'Amphithéâtre le vendredi 2 août. Au programme : danses hongroises et le Concerto pour violon de Johannes Brahms, ainsi que la Symphonie no 5 d'Antonín Dvorák.

Kent Nagano et Mahler en symbiose

Kent Nagano et l'OSM concluront de manière grandiose leur participation à l'édition 2019 du Festival de Lanaudière le samedi 3 août. La Symphonie no 3 de Gustav Mahler y sera interprétée avec la participation de la grande Mezzo Karen Cargill.

Une première pour Les Grands Ballets, dimanche 20 h

La saison 2019 du Festival se terminera avec les Grands Ballets. La troupe se produira pour la première fois à Lanaudière, pour la reprise du doublé Stabat Mater de Pergolesi et de la Septième symphonie de Beethoven, avant une tournée européenne.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.