Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Courtiers immobiliers du Québec

Étude sur les ventes résidentielles trimestrielles pour Lanaudière

durée 06h00
12 juillet 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la province de Québec, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers.

Le ralentissement dans l’activité transactionnelle a continué au deuxième trimestre 2022, avec un recul des ventes s’établissant à -14 % par rapport à un deuxième trimestre 2021 exceptionnel qui marquera les annales.

Selon Charles Brant, directeur du Service de l'analyse de marché de l'APCIQ, le marché québécois maintient une activité relativement soutenue, mais limitée par des inscriptions en vigueur qui demeurent à des niveaux historiquement faibles. Les prix continuent donc d’être sous pression, notamment à l’extérieur de la région de Montréal. 

Ventes

Tout comme au premier trimestre 2022, l’activité transactionnelle a connu un recul comparable pour toutes les catégories résidentielles. Les ventes de plex ont connu la diminution la plus importante, à 17 % par rapport au deuxième trimestre 2021, tandis que les unifamiliales ont enregistré un recul de 14 % et les copropriétés de 13 %.

À l’instar du premier trimestre, les ventes à l’extérieur des régions métropolitaines québécoises ont connu un recul plus important que la moyenne provinciale au deuxième trimestre de 2022.

Inscriptions en vigueur

Les inscriptions en vigueur se sont établies à 24 074 au deuxième trimestre 2022, une diminution de 9 % par rapport au deuxième trimestre de 2021, mais une augmentation sur une base trimestrielle consécutive.

Effectivement, le nombre de propriétés résidentielles à vendre dans la province s’était établi à 21 563 au dernier trimestre, un record historique pour le marché provincial.

Région de Lanaudière

L’activité transactionnelle dans l’agglomération de Joliette est demeurée comparable à celle du marché provincial au deuxième trimestre, avec un recul des ventes de 13 % comparé au deuxième trimestre de 2021. Les conditions de marché extrêmement serrées ont toutefois propulsé le prix médian des unifamiliales, de 19 % par rapport à la même période l’an passé.

Pour consulter le baromètre réunissant les données, rendez-vous au apciq.ca/marche-immobilier/

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


5 août 2022

Le taux de chômage à 4,1% au Québec en juillet

Le taux de chômage s’est maintenu à 4,9 % en juillet au Canada, ce qui correspond au creux historique enregistré en juin. Statistique Canada ajoute qu’au Québec, le taux de chômage du mois dernier a été mesuré à 4,1 %. À l’échelle du Canada, chez les personnes âgées de 25 à 54 ans, le taux de chômage s’est établi à 4 % le mois dernier et il a ...

5 août 2022

Ottawa contestera les tarifs douaniers américains sur le bois d’œuvre

L’imposition par Washington de droits compensateurs moins élevés que prévu sur les exportations de bois d’œuvre canadien ne contribue guère à apaiser le mécontentement d’Ottawa. La ministre fédérale du Commerce international, Mary Ng, a qualifié jeudi les plus récents tarifs douaniers américains imposés sur le bois d’oeuvre canadien de «sans ...

2 août 2022

L’attrait pour les substituts de viande dépend de son emballage, selon une étude

Est−on plus enclin à goûter à des produits végétariens si ceux−ci sont appelés différemment? Une étude de Concordia indique que oui. La présentation du produit peut faire toute la différence quand on souhaite percer chez les consommateurs qui mangent aussi de la viande, selon les données recueillies. En effet, les participants sondés à qui on ...