Publicité

10 novembre 2021 - 14:00

Chambre de commerce Brandon

Des cafés-rencontres sur le thème « Travailleurs immigrants : embauche, accueil et rétention »

Par Salle des nouvelles

La Chambre de commerce Brandon convie tous les entrepreneurs de Brandon et de la MRC de D’Autray aux prises avec une pénurie de main-d’œuvre à assister à ses cafés-rencontres sur le thème « Travailleurs immigrants : embauche, accueil et rétention ».

Afin de répondre aux besoins des entrepreneurs et de les outiller adéquatement face à la pénurie actuelle de main-d’œuvre, la Chambre de commerce Brandon a invité un panel d’experts pour leur expliquer tout le processus d’embauche de travailleurs immigrants, leur présenter la réalité du terrain et répondre à leurs questions.

L’Institut de recherche sur l‘intégration professionnelle des immigrants, Lanaudière Économique et des représentants du Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec seront présents aux rencontres.

« La pénurie de main-d’œuvre est une réalité à laquelle devront faire face nos entrepreneurs pour les dix prochaines années. À court, moyen ou long terme, plusieurs pourraient songer sérieusement à se lancer dans le recrutement de travailleurs immigrants. Nous désirons donc, par ces rencontres, leur apporter toutes les informations qui leur seront utiles et nécessaires dans leurs futures démarches », mentionne Annabelle Fréchette, coordonnatrice de la Chambre de commerce Brandon.

Ces rencontres virtuelles sont gratuites et auront lieu les mercredis 24 novembre et 8 décembre prochains. Elles sont présentées en collaboration avec la MRC de D’Autray.

Pour s’inscrire ou connaître les détails de l’événement, les entreprises de la région n’ont qu’à consulter le site Web de la Chambre de commerce Brandon au www.cc-brandon.com, de même que la page Facebook de l’organisme.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.