Publicité

3 novembre 2021 - 10:00

Agence touristique coopérative de Lanaudière

Croissance et développement chez Bonjour Nature

Par Salle des nouvelles

Après une troisième année d’opération, les membres de la coopérative Bonjour Nature sont fiers et satisfaits des résultats 2020-2021 qui ont été présentés dans le cadre de l’assemblée générale annuelle tenue le 21 octobre dernier.

Malgré le contexte pandémique et l’arrêt des excursions en mars 2020, Bonjour Nature a su rebondir avec la mise en place de forfaits Explore Québec s’adressant à la clientèle individuelle et financés à hauteur de 25% par le ministère du Tourisme. Des forfaits diversifiés pouvant convenir à tous types de clientèle ont ainsi été proposés : auberges, gîtes, hôtels, chalets, pourvoiries, musée, agrotourisme, activités, etc.

Même si la saison s’est vue écourtée et ponctuée de restrictions dues à la Covid, Bonjour Nature affiche des résultats enviables. Or, durant l’hiver, le nombre de forfaits vendus a fortement augmenté.

Une tendance à la hausse encore plus marquée à l’été 2021 avec plus de 430 forfaits vendus pour cette seule période, une hausse représentant pas moins de 500% par rapport à l’hiver.

Dans cette perspective de relance et de croissance, Bonjour Nature compte bien poursuivre son développement et élargir son offre, notamment auprès de la clientèle internationale et corporative, au bénéfice de ses membres et de la région de Lanaudière.

Élections du conseil d’administration

Quatre administrateurs en élection ont par ailleurs été reconduits à l’issue de cette assemblée : Linda Gadoury (Parc des Chutes Monte-à-Peine-et-des-Dalles), David Lapointe (Parcs régionaux de la Matawinie), Denis Brochu (Tourisme Lanaudière) et Pierre Lasalle (Distillerie le Grand Dérangement) ont ainsi été réélus.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.