Publicité

4 octobre 2021 - 16:04

COVID-19

Les bars et restos du Québec demandent des assouplissements

Par La Presse Canadienne

Après les allégements des mesures sanitaires annoncés par Québec pour le milieu culturel la semaine dernière, l’industrie de la restauration et des bars estiment que c’est à son tour.

La Nouvelle association des bars du Québec (NABQ) demande ainsi au gouvernement de permettre de nouveaux allégements pour venir en aide aux restaurants et bars durement touchés par la pandémie de COVID−19.

L’association demande notamment de pouvoir ouvrir ses établissements à capacité maximale et de ramener l’heure de fermeture à 3h.

«Aujourd’hui, nous demandons au gouvernement du Québec et plus particulièrement à la Santé publique du Québec d’être conséquents et de faire preuve d’ouverture dans la mesure où si l’on peut tolérer 22 000 personnes côte à côte dans un amphithéâtre comme le Centre Bell à Montréal, et ce, à plus ou moins 10 cm de distance entre chacun des 22 000 sièges, nous pouvons désormais tolérer de voir des salles de restaurants et des bars accueillir la capacité permise de leurs établissements aux mêmes conditions qu’exigées dans le Centre Bell et de fermer à 3h», a indiqué le président de la NABQ, Pierre Thibault, par communiqué.

À la demande du gouvernement, les bars et les restaurants de la province ont mis en place en septembre un système de vérification du passeport vaccinal avec pièce d’identité afin de s’assurer que chaque personne qui passe la porte des établissements soit en mesure de confirmer sa preuve d’immunisation contre la COVID−19. 

«Il faut rappeler aussi, à titre d’exemple, que des pays comme la France, la Belgique et l’Espagne ont permis à leurs entreprises, et ce, dès le jour un de cette imposition du passeport vaccinal, d’opérer sans aucune contrainte de leur capacité d’accueil  ou des heures d’ouverture contrairement au Québec», indique l’association dans son communiqué.

Selon M. Thibault, l’industrie se verra «mise au plancher et subira fort probablement un K.O. technique qui l’empêchera de se relever de ce combat contre la COVID−19» si les allégements demandés ne sont pas accordés.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.