Publicité

29 août 2021 - 11:00

Carrefour jenesse-emploi

Retour des employeurs vedettes dans Montcalm

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Avec le retour des étudiants-travailleurs sur les bancs d’école, le Carrefour jeunesse-emploi de Montcalm redouble d’ardeur dans le soutien aux entreprises de la MRC de Montcalm en recherche d’une main-d’œuvre qualifiée ou non. En plus du babillard d’emplois numérique quotidiennement bonifié et alimenté par les employeurs et l’équipe du CJE, la série des employeurs vedettes mensuels reprend dès septembre.

« Pourquoi présenter un employeur vedette chaque mois? Parce que la population méconnait bien souvent les conditions et les avantages de l’emploi. À travers une campagne mensuelle qui prévoit chaque fois des témoignages, la présentation des caractéristiques de l’employeur dans une capsule vidéo ainsi qu’une journée officielle de recrutement, le CJE Montcalm espère outiller les chercheurs d’emplois tout en supportant les entreprises dans leur défi d’attraction de main-d’œuvre », est-il indiqué par communiqué.

Ainsi, les entreprises Olymel, JC Perreault et Juste du Pin présenteront au cours des mois de septembre, octobre et novembre, respectivement leurs conditions de travail et leur avantages concurrentiels.

Le CJE Montcalm invite la population et ses partenaires à partager les informations qui seront divulguées dans les mois à venir concernant des employeurs de la MRC de Montcalm.

Rappelons que le Carrefour jeunesse-emploi est un organisme à but non lucratif qui œuvre depuis plus de 20 ans en insertion professionnelle et sociale auprès des jeunes de 15 à 35 ans de la MRC de Montcalm et qui travaille au développement de son territoire d’appartenance, tout en offrant des services aux entreprises.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.