Publicité

16 juillet 2021 - 13:30

Négociations syndicales

Une manifestation devant la cimenterie Ash Grove de Joliette

Par Salle des nouvelles

Plus d'une centaine de membres et d'alliés d'Unifor ont répondu à l'appel du syndicat qui organisait une action de solidarité ce jeudi face à la cimenterie Ash Grove de Joliette. L'événement se voulait un témoignage de soutien envers les membres de la section locale 177 qui sont en lock-out illégal depuis le 22 mai dernier.

« Comme dans tout conflit de travail, celles et ceux qui sont au front oublient parfois que derrière eux, il y a des centaines de milliers de gens qui les soutiennent. Au Québec uniquement, il y a plus de 52 000 autres membres d'Unifor. Et c'est sans compter tous les autres affiliés de notre centrale syndicale, la FTQ, qui compte 600 000 membres », explique le directeur québécois d'Unifor, Renaud Gagné.

Une lettre du président national d'Unifor,Jerry Dias, a d'ailleurs été envoyée à toutes les sections locales du Canada il y a quelques jours, représentant 315 000 membres afin de soutenir financièrement les travailleuses et travailleurs de la cimenterie. 

Cette manifestation de solidarité a ainsi réuni des dizaines de membres d'autres sections locales du syndicat Unifor en plus des membres en lockout de l'usine Ash Grove. Rappelons que ces derniers le sont légalement depuis le 3 juin.

Bien que des pourparlers se poursuivent avec l'employeur, le conflit perdure et de nombreux points sont toujours en litige. L'employeur veut notamment étendre la sous-traitance dans l’usine, en plus de la fermeture de deux fours sur quatre, provoquant ;a perte de dizaines d’emplois.

« Dans des circonstances aussi difficiles, il était important de faire savoir à nos consœurs et confrères qu'ils ne sont pas seuls. Je suis fier de nos sections locales qui ont répondu présentes malgré le peu de délais. J'espère sincèrement que nous pourrons trouver des solutions pour dénouer ce conflit au cours des prochains jours et semaines. En attendant, nous demeurons déterminés à obtenir un règlement juste pour nos membres », a conclu M. Gagné.

Mentionnons que des rencontres de négociation sont prévues au cours de la semaine prochaine en présence des conciliateurs du gouvernement.

SOURCE Syndicat Unifor Québec

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.