Publicité

10 février 2021 - 12:00

CDÉJ

1,9 M$ versés en soutiens à des entreprises de la MRC de Joliette

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Près d’un an après le début de la crise de la COVID-19, ce sont 81 entreprises de la MRC de Joliette, de tous les secteurs d’activité, qui ont bénéficié du Programme d’aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises (PAUPME), administré par la Corporation de développement économique de la MRC de Joliette (CDÉJ).

Au total, il s’agit d’un montant de plus de 1,9 M$ qui a été octroyé jusqu’à présent pour ce programme dédié à supporter les entreprises durant la pandémie, qui est offert dans chaque MRC par son service de développement économique.

Programme d’aide d’urgence aux PME
Depuis maintenant 10 mois, les conseillers de la CDÉJ, aidés par la ressource administrative, informent les entreprises, accueillent, accompagnent, analysent et font le suivi des demandes du PAUPME et son volet d’aide aux entreprises en région en alerte maximale (AERAM), pour assurer la rapidité du processus.

À ce jour, ce sont plus de 300 demandes d’information qui ont été soumises et près de 90 dossiers analysés par le comité d’investissement, composé de bénévoles que la CDÉJ tient d’ailleurs à remercier pour leur implication.

« Notre travail premier est d’informer les entreprises sur l’ensemble des programmes offerts par l’ensemble des organismes ou ministères en temps de pandémie et de les orienter vers ceux qui sont le plus appropriés pour eux. Le PAUPME est l’un de ceux disponibles. Nos conseillers ont vraiment à cœur de s’assurer que l’ensemble des entreprises de notre territoire puisse accéder aux aides et aux programmes disponibles en ce temps particulier », a expliqué Nicolas Framery, directeur général de la
CDÉJ.

La CDÉJ a d’ailleurs offert 13 webinaires gratuits, réalisés par les conseillers, aux entreprises qui souhaitaient obtenir de l’accompagnement et de l’information concernant le programme AERAM. Les détails du programme se trouvent également sur le site Web de la CDÉJ.

D’autres initiatives 
Au-delà du programme PAUPME, l’équipe de la CDÉJ a mis en place d’autres initiatives afin de supporter les entreprises de la MRC de Joliette dans cette période difficile.

Elle coordonne notamment un comité d’une vingtaine de professionnels des ministères, organismes de développement et institutions financières qui se réunit régulièrement afin d’être au courant des différents programmes existants et de leur évolution au fur et à mesure des directives gouvernementales concernant l’économie.

L’objectif est que les entreprises, quel que soit le professionnel à qui elles s’adressent dans leur quotidien, puissent avoir la bonne information et être orientées vers les bonnes ressources.

Aussi, en partenariat avec la SADC de D’Autray-Joliette, la Chambre de commerce du Grand Joliette, la Société de développement du Centre-ville de Joliette et les Galeries Joliette, la CDÉJ a travaillé à mobiliser différentes ressources pour mettre sur pied une campagne de promotion de l’achat local qui a pris la forme de « Emballe ton Grand Joliette » durant le temps des Fêtes et qui proposera un nouveau concept en février et mars afin de soutenir les commerçants et les entreprises de la MRC.

Enfin, la CDÉJ collabore avec CIETECH et Lanaudière dans le projet « Transformation numérique » afin d’aider les entreprises de la MRC Joliette à diagnostiquer leurs besoins en la matière et financer leur projet numérique.

En soutien aux entrepreneurs
La CDÉJ est à pied d’œuvre depuis le début de la pandémie afin de soutenir les entrepreneurs qui ont besoin de financement, mais également dans toutes les sphères de l’entrepreneuriat.

L’équipe a d’ailleurs accueilli en décembre une nouvelle ressource au poste de conseillère financement aux entreprises. Nathalie Arseneault, en remplacement de Gérard Bernaténé, connaît bien la région de
Lanaudière et le milieu du développement économique.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.