Publicité

27 septembre 2020 - 06:00

Conférence

La Chambre de Commerce du Grand Joliette est de retour avec un premier dîner conférence

Par Salle des nouvelles

Après plusieurs mois d’absence, la Chambre de Commerce du Grand Joliette a annoncé cette semaine le retour de ses dîners mensuels avec une première conférence présentée par Dunton Rainville, Avocats et Notaires, qui aura lieu lundi le 5 octobre prochain à l’Hôtel Château Joliette. Au programme, une conférence de Ginette Mailhot et de Noémie Blanchet Forget : Reconnecter et Innover avec le Living Lab Lanaudière.

Une pandémie et 9 mois d’activités plus tard, le Living Lab Lanaudière roule à plein régime.

Nouvelle formule hybride

Suite à une longue pause événementielle, toute l’équipe de la CCGJ pourra à nouveau accueillir ses membres en personne dans le cadre de ses activités de réseautage. L’événement sera offert en présentiel dans le respect des règles sanitaires gouvernementales et offerte également en visioconférence. Les places pour le dîner sont limitées à 60 personnes. Les réservations sont maintenant obligatoires et se font strictement en ligne.

À ce sujet, Jade Poitras Bessette, directrice générale, ne cachait pas son enthousiasme : « Nous sommes vraiment heureux d’être de retour après ces semaines de confinement. Comme la majorité des entreprises, la CCGJ a dû modifier un peu sa formule afin d’offrir à nouveau des événements! C’est important pour nous d’avoir un contact humain avec nos membres et de poursuivre notre mission en leur offrant une programmation de qualité sur des sujets qui touchent leur réalité.»

Personnalité du mois

La Chambre de Commerce du Grand Joliette profitera de l’occasion pour souligner la personnalité du mois, dont l’honneur revient cette fois à la Boucherie Bellerose, pour avoir su rebondir de façon magistrale durant la pandémie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.