Publicité

11 juin 2020 - 17:00

Tous les secteurs d'activités touristiques

Une enveloppe de 753 M$ pour le secteur touristique

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le gouvernement provincial a fait l’annonce d’une enveloppe de 753 M$ sur deux ans pour venir en aide au secteur du tourisme. 

Le but est d’agir sur trois fronts : l’offre et la demande, la reprise et la relance et un plan pour les entreprises et les consommateurs québécois. 

Pour y parvenir, le ministère du Tourisme a créé un volet spécialement dédié au secteur touristique dans le programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (Le PACTE). Du montant de cette enveloppe, 446 M$ seront disponibles sous forme de prêts assortis de conditions que le gouvernement assure « extrêmement avantageuses ».

Une aide directe équivalente au montant de la taxe sur l’hébergement touristique prélevée du 1er trimestre 2020 sera versée aux hôteliers et aux gîtes. Cela représente près de 14 M$ en aide. 

Le tourisme d’affaires 

Avant le début de la pandémie, le tourisme d’affaires était l’un des secteurs les plus profitables et était en croissance. C’est pourquoi le ministère du Tourisme invite les établissements hôteliers à renouveler leurs installations dans une optique de préparation de relance. Le gouvernement va investir 200 M$ dans ce but pour 2020-2021. 

Aide aux petites entreprises 

Mme Proulx rappelle que dans les 30 000 entreprises à travers le Québec près de 80 % emploient moins de 20 personnes ce qui en fait de petites entreprises importantes. Pour les aider, l’enveloppe annuelle moyenne des ententes de partenariat régional en tourisme sera quadruplée pour représenter une somme de 25 M$ sur deux ans, dont 15 M$ cette année et 10 M$ l’année prochaine. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.