Publicité

15 mai 2020 - 11:53

PANDÉMIE COVID-19

Ottawa prolonge la subvention salariale de trois mois et en assouplit l'admissibilité

Par Inès Lombardo, Journaliste

Lors de son point de presse ce vendredi 15 mai, Justin Trudeau a une nouvelle fois prié les employeurs de faire revenir leurs employés. À cette fin, son gouvernement allonge la subvention salariale jusqu'à la fin du mois d'août.

Le premier ministre s'est directement adressé aux propriétaires d'entreprises à travers le Canada : « S'il-vous-plaît, ramenez vos employés. Recrutez-en d'autres si possible.  Nous avons besoin de leur retour pour ramener de la vie dans notre économie. » Le gouvernement compte ainsi donner une marge de manoeuvre aux entreprises en rallongeant la mesure de trois mois.

À ce sujet, Justin Trudeau a précisé que les critères d'admissibilité seront élargis. Le ministre des Finances Bill Morneau donnera davantage de détails sous peu. Selon le premier ministre, le seuil de pertes de 30% au sein d'une entreprise « ne devrait pas être une barrière à la croissance » à la suite de cette décision.

La subvention salariale privilégiée par rapport à la PCU

Interpellé sur les raisons de l'allongement de la subvention salariale, il a fait savoir que son but, à terme, était de se concentrer sur le retour des employés et l'embauche pour permettre de faire basculer les prestataires de la prestation canadienne d'urgence (PCU) distribuée aux familles actuellement vers la subvention salariale, versée aux entreprises. Ottawa privilégiera donc cette dernière dans les prochains mois, sans couper la PCU.

Alors que plusieurs cas de fraude à la PCU ont été observés, Justin Trudeau explique qu'il a dû faire un choix en mars:  « Soit nous envoyions l'argent aux gens le plus vite possible, soit nous mettions en place des vérifications plus profondes de chaque dossier avant de commencer à envoyer cet argent. Les Canadiens avait besoin de fonds rapidement. Notre seul choix a été de leur envoyer en urgence. Nous avions prévu de mettre en place un mécanisme pour tracer les fraudeurs plus tard, ce que nous faisons actuellement. »

Embauches d'été ou prestation d'urgence pour les étudiants

Ce vendredi 15 mai marque le début de deux solutions pour les étudiants qui tentent de payer leurs frais de scolarité. D'abord, la période d'embauche pour les emplois d'été débute aujourd'hui. Les étudiants ou les nouveaux diplômés peuvent se rendre sur le site d'Emploi d'été Canada pour postuler.

« Aucun programme ne peut régler le fait qu'il y aura moins d'emplois disponibles cet été », a toutefois reconnu Justin Trudeau. De fait, ce vendredi est aussi le début des inscriptions pour la prestation d'urgence, destinée aux étudiants qui n'auront pas pu accéder à un job saisonnier.

Remplir sa déclaration de revenus rapidement

Le premier ministre a aussi appelé les parents admissibles à la prestation pour enfants ou ceux qui ont les crédits TPS ou TVH de « faire comme ils pouvaient » pour remplir leur déclaration de revenu pour le 1er juin.

Dans le cas contraire, les prestations ne seront pas interrompues mais il faudrait « le faire le plus rapidement possible pour que votre dossier soit vite traité et que cela permette de continuer à recevoir cette prestation après septembre ».

 

À lire également:

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.