Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 novembre 2018 - 14:34 | Mis à jour : 15:01

Première pelletée de terre officielle du projet de la distillerie Grand Dérangement

Les initiateurs du projet de la distillerie Grand Dérangement, en présence du député de Rousseau, M. Louis-Charles Thouin, du préfet suppléant de la MRC de Montcalm, M. Patrick Massé et du maire de Saint-Jacques, M. Pierre La Salle, ont procédé à la première pelletée de terre qui lance officiellement les travaux du bâtiment ultramoderne qui accueillera la première microdistillerie de Lanaudière.

Cette activité réunissait également des représentants de La Caisse Desjardins de la Nouvelle- Acadie et de Desjardins Entreprises Lanaudière, Investissement Québec, la Banque de Développement du Canada, la SADC Achigan-Montcalm et la MRC de Montcalm, partenaires financiers et alliés essentiels pour la réalisation de ce projet d’envergure dans la région. Réalisée au coût de 2 M$, la distillerie Grand Dérangement sera située au 44, rue Marcel-Lépine, dans l’aire commerciale effervescente de Saint-Jacques, visible de la route 158.

Conçu par la firme d’architecture et de design Ædifica, le bâtiment se distinguera par son caractère unique et contemporain. D’une superficie de 5 800 pieds carrés, les installations comprendront un espace de dégustation, un salon des visiteurs, une boutique et une terrasse. La construction du bâtiment sera effectuée par l’entreprise René Gaudet et fils de Saint- Jacques. Les travaux débuteront sous peu avec les fondations du bâtiment, puis s’arrêteront temporairement pour l’hiver. La construction reprendra ensuite en mars pour se terminer au cours de l’été prochain. L’entreprise prévoit lancer son premier produit à la fin de l’été ou au début de l’automne 2019 et ouvrira éventuellement ses portes au public.

Citations

« Chapeau à la distillerie Grand Dérangement, qui allie les produits d’ici à l’histoire de la Nouvelle- Acadie. On a bien hâte de savourer ces produits originaux entre amis. » - Luc Thériault, député de Montcalm

« Je félicite et remercie chaleureusement les instigateurs du projet Grand Dérangement qui feront assurément rayonner la région. La circonscription de Rousseau, riche de ses 10 municipalités/ville, fait désormais partie des endroits de prédilection pour l'implantation de nouvelles entreprises en effervescence telle que la distillerie Grand Dérangement et je ne peux que m'en réjouir. La qualité du développement économique est à la hausse dans Rousseau et des retombées économiques se feront ressentir grâce à la confiance que nous portent les entreprises. Rousseau, soyons fiers de l'arrivée de la distillerie Grand Dérangement! Bon succès ! » - Louis-Charles Thouin, député de Rousseau

« Aujourd’hui, notre rêve de construire une microdistillerie chez nous, à Saint-Jacques, dans Lanaudière, devient vraiment concret », s’enthousiasme Jean-Philippe Rail, pdg de la distillerie.

« Mon équipe se joint à moi pour remercier tous nos partenaires, intervenants et fournisseurs qui, comme nous, croient depuis le début en ce projet ambitieux. »

Activités agrotouristiques pour le public

En plus de créer des spiritueux d’exception, incluant gin, vodka, rhum et whisky, la distillerie proposera une expérience agrotouristique hors du commun, ainsi que des visites guidées éducatives et ludiques. Les visiteurs pourront voir les alambics de près, toucher les matières premières et en apprendre davantage sur le procédé de la distillation. Il sera également possible de goûter et d’acheter sur place les différents spiritueux produits par Distillerie Grand Dérangement.

Suivez l’évolution du projet de la première microdistillerie de Lanaudière au grandderangement.ca et sur leur page Facebook!

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.