Publicité
25 juillet 2016 - 16:17 | Mis à jour : 26 juillet 2016 - 10:49

Québec et Kruger investit 55M$ à Crabtree

Guy Latour

Par Guy Latour, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le gouvernement du Québec et la compagnie Kruger ont annoncé le 25 juillet, un investissement de 55 M$ à l’usine de Crabtree pour l’ajout d’une nouvelle machine à papier.

La nouvelle a été confirmée en conférence de presse, par la ministre de l’Économie, de la Science et de l'Innovation et Ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade.
« Je suis très heureuse d’être ici aujourd’hui pour cette annonce. 

L’investissement d’aujourd’hui est une autre preuve que  la région de Lanaudière est pour notre gouvernement, une priorité », a mentionné la ministre devant plusieurs dignitaires et employés de l’entreprise.

Ainsi, par l’entremise d’Investissement Québec, le gouvernement Couillard participera au projet, via un prêt de 39,5 M$.

Cette nouvelle machine à papier permettra d’augmenter la capacité globale d’environ 20 000 tonnes par année, en plus de consolider 600 emplois. Cette machine servira à fabriquer des produits de papier destinés essentiellement au marché des produits hors foyer. 

Elle sera située dans une nouvelle bâtisse dont la construction débutera sous peu et qui sera en fonction dès la fin de l’été 2017. Cela coïncidera avec le 20e anniversaire de l’acquisition de Kruger des papiers Scott.

« Cet investissement va nous permettre de poursuivre notre croissance au Québec et en Amérique du Nord, tout en de contribuant à l’essor économique de la région de Lanaudière », a pour sa part précisé Mario Gosselin, chef de la direction de Produits Kruger S.E.C.

De son côté, le président du Conseil et chef de la direction de Kruger, Joseph Kruger II, a tenu à rendre hommage aux employés de l’entreprise. « Tout le monde a travaillé très fort dans ce projet. Depuis 2007, nous avons investi 250 M$ à Crabtree », a-t-il rappelé en français.

Durant le chantier de construction, jusqu’à 200 personnes travailleront sur place durant 11 mois, pour environ 180 000 heures de travail.

Subvention de 80 000 $ du CDÉJ

Par ailleurs, la MRC de Joliette, par l’intermédiaire de la Corporation de développement économique de la MRC de Joliette (CDÉJ), accordera une  subvention de 80 000 $ pour ce projet.

« L’entreprise, qui se classe au second rang des employeurs manufacturiers de la MRC, est un de nos fleurons économiques dont nous sommes extrêmement fiers! Nous sommes conscients que lors de ces importantes transactions par de grandes entreprises comme Kruger, l’engagement et le soutien du milieu sont des facteurs qui peuvent influer sur la décision finale. Nous sommes donc heureux que notre support financier ait pu contribuer à favoriser la concrétisation de ce projet dans notre milieu, ainsi qu’à consolider les emplois et les activités de l’usine pour plusieurs années », a déclaré Alain Bellemare, préfet de la MRC de Joliette.

Laporte et Hivon heureux

Le maire de Crabtree était évidemment très heureux de l’annonce de cet investissement.  « La municipalité est depuis toujours reliée à Kruger. L'entreprise a traversé des crises économiques, des guerres et une grève. Malgré tout, Kruger est implanté que plus que jamais ici à Crabtree. Plusieurs de nos résidents travaillent ici. Ceci sans compter les nombreux fournisseurs et sous-traitants qui commercent avec Produits Kruger et qui font travailler beaucoup de monde chez nous», a-t-il souligné au point de presse.

« L’annonce d’aujourd’hui est un autre signe que les choses vont bien sur le plan économique dans la région. Je suis très contente que Kruger investisse 55 M$ pour l’usine de Crabtree », a pour sa part mentionné la députée péquiste Véronique Hivon.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.